samedi 23 juillet 2005

"Harry Potter and the Half-Blood Prince" (4)

Je viens juste de terminer le sixième tome des aventures d'Harry Potter, et malgré l'heure tardive (3h30 du matin...) je ne résiste pas à l'envie de rédiger immédiatement mes impressions.

Commençons par la fin. Depuis le premier tome, Rowling essaie de faire passer Snape pour un gentil incompris, et j'étais persuadée que c'était un vrai méchant. Maintenant qu'elle semble avoir prouvé que c'est un vrai méchant, je suis à peu près certaine que c'est un gentil incompris. Voici comment j'interprète la confrontation entre Dumbledore et lui en haut de la Tour d'Astronomie: Dumbledore ne supplie pas Snape de l'épargner - il le supplie de l'achever. Il sait qu'il n'a plus aucune chance de s'en sortir, et il veut 1/éviter à Draco de devenir un assassin 2/préserver la couverture de Snape 3/peut-être même éviter que Snape se sacrifie pour lui, s'il est au courant pour l'Unbreakable Vow. Quant au regard que lui lance Snape avant de le tuer, je pense que la haine qu'il traduit est soit dirigée contre lui-même, soit contre Dumbledore parce que celui-ci le force à faire quelque chose pour lequel il va encore se haïr. La suite me paraît aller dans le sens de cette théorie: quand Harry le rattrape, Snape ne le tue pas - mieux, sous couvert de se moquer de lui, il lui donne des conseils pour livrer un duel contre quelqu'un de plus puissant (utiliser des sorts non-verbaux et apprendre à fermer son esprit).

Pour le reste... J'ai beaucoup apprécié le retour à une atmosphère moins glauque malgré la menace qui pèse sur Hogwarts pendant toute l'année scolaire. Harry revient à un comportement plus raisonnable vis-à-vis de ses amis, et les relations amoureuses entre les élèves prennent une place prépondérante - ce qui paraît bien normal chez des ados de seize ou dix-sept ans, logiquement gouvernés par leurs hormones. Quelques scènes m'ont fait rire tout haut; Dieu merci on retrouve l'humour qui avait totalement disparu dans "Order of the Phoenix". Et la fin, très prenante, dégage une belle intensité dramatique.

Je n'irai pas jusqu'à dire que j'ai apprécié "Half-Blood Prince" davantage que "Prisonner of Azkaban" et surtout que "Goblet of Fire", mais il n'est vraiment pas loin derrière. Quand je pense qu'il va falloir attendre encore deux ou trois ans pour lire le septième et dernier tome! Je suis très curieuse de savoir si Harry reviendra à Hogwarts ou pas: il a quand même quatre Horcruxes à retrouver; ça fait un peu beaucoup à cumuler avec ses cours. D'un autre côté, je vois mal l'action se dérouler ailleurs qu'à Hogwarts, mais Rowling va peut-être nous surprendre en ne choisissant, là encore, pas la solution la plus évidente.

PS: I love Luna Lovegood - de loin mon personnage secondaire préféré.

4 commentaires:

Matilde a dit…

Dommage.J'ose pas lire ce que tu as écrit parce que je ne l'ai pas lu encore!

sophie a dit…

Ok, convaincue, vais aller l'acheter...

Armalite a dit…

Sophie: tu as lu les spoilers avant de lire le bouquin? Fessée!!! Lol

sophie a dit…

Oui, j'ai lu parce que je n'avais aucune envie de le lire. Mais tu m'as donné envie, de plus je ne me souviens pas de ce que tu as écris, juste que cela semblait bien...donc tu vois...:-)