mardi 5 juillet 2005

L'amour inconditionnel

Quand les gens me demandent pourquoi je ne veux pas d'enfant, et que je leur rétorque "pourquoi vous en avez voulu, vous?", une des réponses qui revient le plus souvent, c'est "parce qu'un enfant, c'est la seule personne au monde qui va t'aimer d'un amour inconditionnel". Déjà, ils se fourrent le doigt dans l'oeil - leurs gamins ne jureront peut-être que par eux jusque vers 10 ans, mais ensuite, ils deviendront des ados en crise contre tout ce que représentent leurs parents, puis des adultes estimant (à juste titre ou non) qu'ils sont responsables de tous leurs traumatismes et du ratage éventuel de leur vie. Charmant.

Ensuite et surtout... Je ne comprends pas qu'on considère l'amour inconditionnel comme la Rolls du sentiment. Une chose qu'on ne peut pas perdre possède-t-elle la moindre valeur? Pour moi, l'amour devrait au contraire être très conditionnel - c'est-à-dire se mériter. Si quelqu'un me traite mal et que je continue à tout lui passer, je suis une pauvre pomme. Si je traite mal quelqu'un et qu'il continue à tout me passer, je vais m'en servir comme carpette - bonjour la relation saine. Par contre si je me sens aimée et qu'il y a une raison compréhensible à ça, et bien je me sens "meilleure", puisque digne de susciter un amour qui n'est pas garanti à la base. De la même façon, je n'apprécie pas beaucoup de gens (mais alors, vraiment pas beaucoup du tout), et je suis ravie d'avoir le coeur aussi sélectif: a priori, ça signifie qu'à long terme, il ne reste autour de moi que des gens qui valent vraiment mon investissement affectif - plus ma vieille copine Fleur dont je n'arrive pas à me débarrasser, mais c'est un autre débat.

1 commentaire:

brahma a dit…

Tu te trompes. L'amour inconditionnel n'est pas un amour qui laisse tout passer, c'est un amour qui n'a besoin de rien. Tu peux aimer sans condition un être et ne pas le laisser te marcher sur les pieds et le laisser faire de toi ce qu'il veut. Tu dois même l'empêcher d'agir ainsi, et ce au nom de l'amour, car ce n'est pas aimer quelqu'un que de le laisser librement devenir un crétin! Si tu l'empêches d'agir comme un crétin, tu lui prouves ton amour. Et cet amour est inconditionnel, puisque même quand il veut te faire du mal, tu l'aides à dépasser sa bêtise. C'est cela l'amour inconditionnel.