samedi 29 octobre 2005

"Serenity" (3)

J'y suis allée parce que c'était un film de Joss Whedon et parce que quand j'ai donné le choix entre ça et "Les noces funèbres" à l'Homme, il situait déjà à peu près le second film - et soupçonnait qu'il n'y aurait ni poursuites en voiture, ni mitraillades et encore moins de fin du monde évitée in extremis.
Donc "Serenity", film dérivé "Firefly", une série de science-fiction soi-disant excellente mais rapidement et brutalement arrêtée pour d'obscures raisons (budget? audience?). Je n'en avais jamais vu un seul épisode et je m'attendais à une sorte de "Buffy dans l'espace". J'ai été agréablement surprise. D'accord, il y a bien une machine à tuer de sexe féminin, mais c'est une psychopathe qui met perpétuellement en danger ses compagnons. Elle est interpretée par une jeune actrice d'une grâce hallucinante, dont les scènes de combat ressemblent à de sanglantes chorégraphies. Les autres personnages ne sont pas trop caricaturaux (j'ai adoré la gentille méca qui réclame avec vigueur le droit de se mettre entre les jambes autre chose que l'engin à piles dont elle se contente depuis un an); et le secret qu'ils découvrent à la fin n'est pas, pour une fois, cousu de fil blanc. Pour le reste, c'est de la SF plutôt classique, bourrée d'allusions aux monuments du genre qui raviront les afficionados, et pas mal gore par moments.

1 commentaire:

Depressif man a dit…

J'espere que vous avez enfin vu au moin un episode de cette fantastique serie. J'adore, j'adhere !