mardi 13 décembre 2005

Greenpeace 1, marine française 0

Hier, trois commandos de militants de Greenpeace se sont introduits dans le port militaire de Toulon. L'un d'eux s'est fait arrêter avant d'atteindre son objectif, mais les deux autres ont réussi à monter à bord du Clémenceau. Là, ils ont déployé des banderolles et tagué des slogans afin de s'opposer au départ de l'ex-porte-avion pour l'Inde, où il doit être déferraillé. A l'heure actuelle, deux militants sont toujours perchés dans une grue dont ils refusent de descendre.

Le plan Vigipirate est actuellement en vigueur dans le pays, et même en temps normal, l'arsenal de Toulon est censé être l'un des bastions militaires les mieux protégés d'Europe. En outre, la marine était prévenue de l'action de Greenpeace. Et malgré tout ça, elle n'a pas réussi à l'empêcher. Dès lors, on frémit en pensant à ce qui aurait pu se passer si les gentils manifestants avaient été des kamikazes décidés à frapper un grand coup. Si je ne m'abuse, il y a au moins un noyau nucléaire à bord du Charles-de-Gaulle...

5 commentaires:

TslH a dit…

Prenons la question par l'autre bout de la lorgnette: si d'inoffensifs abrutis^Wmilitants arrêtaient de se jeter sur tout site d'autorité nationale pour un oui ou pour un non, est-ce que nos fusilliers marins hésiteraient à faire feu sur des intrus?

Paroles de quelqu'un qui est nez entre un arsenal de sous-marins nucléaires, une centrale de retraitement de déchets nucléaires et une centrales électrique... nucléaire.

Armalite a dit…

Je trouve, moi, que les militants ne seront jamais assez nombreux ni jamais assez visibles pour empêcher le gouvernement de faire n'importe quoi, notamment (mais pas seulement) en matière d'environnement.

TslH a dit…

Il y a, certes, de mauvais partis pris par le gouvernement en matière d'environnement, ne serait-ce que sa frilosité à financer des projets de carburants alternatifs moins polluants que notre bon vieux pétrole raffiné.
Pour ce qui est de l'atome, j'avoue être l'un de ses défenseurs. Je t'invite d'ailleurs cet été à venir faire les visites gratuites de la COGEMA qui sont particulièrement bien faites, et qui montrent à quel point la France impose une bonne gestion de ses combustibles nucléaires :)

Somebaudy a dit…

Peut-être que le réacteur a été démonté ?

nuagenvol a dit…

Oui, il manque effectivement beaucoup de militants dans ce pays.
Trop de croyances , trop de résistances, de mensonges avalés, trop de rétroviseurs, trop de doutes, bref, trop de Peur.
Mauvais pour les reins diraient les Chinois.