lundi 26 décembre 2005

Noël cette année

Pas de grand repas de réveillon avec toute ma famille (c'est le premier Noël que je passe sans ma frangine depuis 1993... Dieu merci les circonstances sont moins tragiques).
Pas de cadeaux parce que marre de la conso imposée à date fixe alors qu'on arrive très très bien à dépenser nos sous et à se gâter entre nous les 364 autres jours de l'année.
Pas de sapin parce que le symbole me touche absolument pas et que je trouve le concept boules-guirlandes franchement neuneu.
Pas de cartes de voeux, faites main ou autre, parce que dans le fond personne en a rien à foutre.
Juste un dîner amélioré le soir du 24 avec mes parents (je sais, je suis faible... Finalement j'ai pas eu le coeur de les envoyer bouler), et une raclette avec les meilleurs amis de l'Homme et leurs enfants le lendemain parce que j'ai toujours plaisir à les voir quelles que soient les circonstances.

dimanche 25 décembre 2005

Faut ce qu'il faut

J'ai essayé ma robe pour le réveillon du jour de l'an.
Si je reste debout, à jeûn et en apnée toute la soirée, y'a peut-être une chance qu'elle survive jusqu'en 2006.

Mort d'un portable

On n'a pas idée de faire des bouteilles d'eau aussi instables, dont un simple geste un peu brusque suffit à renverser le contenu sur un innocent ordinateur portable! Résutat: malgré un épongeage en vitesse supra-luminique, deux touches ne fonctionnent plus, dont la barre d'espace. Très ennuyeux pour quelqu'un qui bosse sur Word et qui était censé travailler entre les fêtes (non, je jure que ce n'était pas un acte manqué!).

Coup de fil embarrassé à l'Homme: "Je crois que j'ai fait une bêtise...". Il me dit de ramener la bête à la maison pour qu'il l'examine. Tente un coup de sèche-cheveux, puis de produit dégrippant. Pas de résultat. Entreprend alors d'ouvrir le patient avec un tournevis pour lui faire une opération à coeur ouvert de la main gauche (droite toujours HS). Moi, admirative devant cette maîtrise, cette habileté, ce petit pli concentré entre les sourcils que je trouve terriblement sexy: "Ouaaaah, mais où t'as appris à faire ça?" Lui: "Nulle part, je dévisse tout ce qui me tombe sous la main et on verra bien."

...

Donc au final, deux touches du clavier n'ont jamais pu être remontées et les trois quarts des autres ont totalement cessé de fonctionner. J'ai failli partir à la Fnac racheter un ordi portable à l'arrache, un vendredi 23 décembre à 18h30. La seule chose qui m'a retenue, c'est qu'en cas de contrôle fiscal de mes comptes, personne aurait jamais voulu croire mon histoire.

jeudi 22 décembre 2005

Good for you, Elton!

Hier, les premières unions civiles entre homosexuels ont été célébrées en Angleterre. Bien qu'elles n'en portent pas le nom, elles donnent aux nouveaux conjoints les mêmes avantages qu'un mariage "classique". Je trouve que c'est une excellente nouvelle, mais jamais je n'aurais cru voir le jour où l'Angleterre se montrerait socialement plus progressiste que la France. Non: nous, pour ménager les susceptibilités, on a accouché de ce contrat bâtard qu'est le Pacs. Certes, je suis la première à en profiter. Il n'empêche que je ne suis pas d'accord avec le principe. Après tout, si les couples hétéros (comme l'Homme et moi) veulent bénéficier de réductions d'impôts et de droits de succession, rien ne les empêche de se marier - et d'en accepter les inconvénients en même temps que les avantages. Et les couples homosexuels ne sont toujours pas reconnus comme égaux aux autres. Le Pacs est en quelque sorte un contrat de deuxième classe, une manière de dire "On tolère que vous montiez dans le bus mais surtout n'allez pas vous asseoir avec les Blancs". Ah non, pardon, je me trompe d'époque et de pays. Le sujet, lui, reste le même: la ségrégation basée sur des critères qui ne dépendent aucunement de la volonté des personnes concernées.

mardi 20 décembre 2005

Tokyo Dome City


Sept mois après mon retour, je me suis enfin décidée à attaquer le scrapbook de mon voyage au Japon. J'aime tellement la page ci-contre que je l'ai envoyée à Creating Keepsakes, un magazine américain qui publie énormément de pages de lectrices.
Légende: "Le grand huit le plus impressionnant que j'aie jamais vu, et la seule grande roue au monde sans rayons ni axe central".

Imagine un empereur...

L'Homme s'est fait opérer du canal carpien ce matin. Il doit garder le bras droit en écharpe pendant dix jours. Mesquinement, je m'en réjouissais d'avance: il allait enfin être à ma merci! Quant à lui, il n'était pas mécontent d'avoir enfin un prétexte pour échapper au ménage obligatoire (c'est contre ma religion) et à la cuisine du week-end.

Une heure après son retour au bercail, je dois me rendre à l'évidence: l'Homme se débrouille mieux avec son seul bras gauche que moi avec les deux. Pas assez, cependant, pour passer la serpillière avant/après Noël et avant/après le réveillon du jour de l'an. J'ai comme l'impression que je me suis encore fait avoir...

Pendant ce temps, je continue à plancher sur ma deuxième série dont le héros est un guerrier manchot que son destin lie à un grimoire maudit. Message à mon éditeur: la prochaine fois, essaie de me trouver, je sais pas moi, un cul-de-jatte persécuté par une épée vorpale, ça me changera un peu.

lundi 19 décembre 2005

Le mystère du jour

Quelqu'un pourrait-il m'expliquer pourquoi j'ai reçu aujourd'hui les catalogues printemps-été 2006 de La Redoute et des Trois Suisses (ma boîte à lettres a frôlé l'infarctus) alors que l'hiver ne commence officiellement qu'après-demain? Quel génie du marketing a bien pu imaginer que ses clientes auraient envie de se ruiner en tongs et en robes de plage alors que la température frôle le 0° et que les soldes de vêtements portables en ce moment commencent dans quinze jours? Hein, qui?

dimanche 18 décembre 2005

Bientôt Narnia...

Suis en train de relire la série complète des "Chroniques de Narnia" - 7 bouquins en tout, comme "Harry Potter" qui l'a détrônée au rang de série de littérature jeunesse la plus vendue de tous les temps. J'avais oublié à quel point ces livres étaient courts! Du coup, je suis encore plus curieuse de voir le film. "Harry Potter et la coupe de feu" pêchait par ses excès de coupe sauvage dans l'histoire; là je me pose un peu la question inverse: comment les scénaristes ont-ils réussi à étirer deux cents petites pages écrites gros sur deux heures de pellicule?

mercredi 14 décembre 2005

Dilemme de fin d'anée

Junior a décidé qu'on devait tous se faire beaux pour le réveillon du Nouvel An.
Personnellement, je suis pour - ne serait-ce que pour voir la tête que vont tirer les membres masculins de notre bande, plutôt abonnés au jean-baskets.
Une question se pose, cependant: dois-je affronter une foule hystérique pour me trouver une nouvelle robe de soirée, ou ressortir une de celles que j'ai déjà dans mon placard et cesser de manger jusqu'au 31 pour pouvoir l'enfiler?

mardi 13 décembre 2005

Greenpeace 1, marine française 0

Hier, trois commandos de militants de Greenpeace se sont introduits dans le port militaire de Toulon. L'un d'eux s'est fait arrêter avant d'atteindre son objectif, mais les deux autres ont réussi à monter à bord du Clémenceau. Là, ils ont déployé des banderolles et tagué des slogans afin de s'opposer au départ de l'ex-porte-avion pour l'Inde, où il doit être déferraillé. A l'heure actuelle, deux militants sont toujours perchés dans une grue dont ils refusent de descendre.

Le plan Vigipirate est actuellement en vigueur dans le pays, et même en temps normal, l'arsenal de Toulon est censé être l'un des bastions militaires les mieux protégés d'Europe. En outre, la marine était prévenue de l'action de Greenpeace. Et malgré tout ça, elle n'a pas réussi à l'empêcher. Dès lors, on frémit en pensant à ce qui aurait pu se passer si les gentils manifestants avaient été des kamikazes décidés à frapper un grand coup. Si je ne m'abuse, il y a au moins un noyau nucléaire à bord du Charles-de-Gaulle...

lundi 12 décembre 2005

Surprise!

Reçu ce matin une très gentille et assez longue lettre de la Chouchoute. Nous ne nous sommes rencontrées que deux ou trois fois, et j'ai dû lui envoyer ces deux dernières années quatre ou cinq cartes et lettres - autant dire, rien comparé à la plupart de ses autres fans. Jamais je n'ai joint d'enveloppe timbrée ni réclamé de réponse, et je ne suis même pas sûre d'avoir indiqué mon adresse au dos. Cette fille a une mémoire absolument dingue - elle se souvenait de tas de petits détails me concernant. Je trouve ça génial qu'une artiste puisse s'intéresser autant à ses fans et avoir toujours une attention ou un mot pour eux. Je sais qu'elle écrit ou téléphone régulièrement à des ados mal dans leur peau, qui traversent un passage difficile. Et même si je suis une adulte pas hystérique pour deux ronds et plutôt bien dans ses baskets, j'avoue que son courrier m'a fait très plaisir. Pour une fois que je démarre un lundi avec un grand sourire!

samedi 10 décembre 2005

Ca fait toujours plaisir

Il y a un mois de ça, j'ai proposé de faire Noël chez moi cette année. Autrement dit, de me charger des courses, de la cuisine, de la déco, du ménage, etc.
Aujourd'hui, j'apprends que ma soeur et mon beau-frère ne sont pas sûrs de pouvoir venir pour des raisons professionnelles, et que si ça se confirme, mes parents partiront à Toulouse pour faire le réveillon avec eux.
...Nous laissant totalement en plan, l'Homme et moi, puisque l'Homme aura été opéré du bras quelques jours plus tôt et ne pourra pas bouger.
J'ai dit à mon père que je trouvais ça un peu cavalier de leur part et que j'en avais marre d'être considérée comme une "fille de seconde classe" juste parce que je n'ai pas daigné me reproduire.
Réponse paternelle: "Oh là là, mais tu deviens drôlement susceptible en vieillissant".
J'ai la haine.

mercredi 7 décembre 2005

"Harry Potter et la coupe de feu" (2)

Le livre est, sans conteste, mon préféré de la série: celui où l'histoire bascule définitivement vers le tragique et les héros vers l'âge adulte. J'attendais le film avec impatience. Quelques connaissances avaient été le voir avant moi, et leur avis plutôt tiède m'avait amenée à revoir mes espoirs à la baisse.
...Mais pas encore assez.
Au bout d'un quart d'heure, j'étais absolument catastrophée. "C'est un massacre!" soufflai-je à l'Homme, qui leva les yeux au ciel d'un air entendu et se garda bien de répondre. La coupe du monde de quidditch, expédiée en deux minutes douze! Les scènes qui s'enchaînaient brutalement, avec des dialogues réduits à leur plus simple expression! Heureusement, tout cela fut un peu rattrapé par l'hilarante préparation du bal de Noël. Ensuite... J'assistai à un naufrage de deux heures qui m'attrista infiniment plus que celui du Titanic (pendant lequel Etre Exquis s'était endormi).
Je comprends que 2h35, ce n'était pas suffisant pour caser tous les détails du bouquin. Je comprends - même si je le déplore - que le Front de Libération des Elfes de Maison soit passé à la trappe, que Luna Lovegood n'apparaisse nulle part et que le statut d'animage de Rita Sketeer ne soit jamais révélé. Je comprends aussi que ça n'est pas la faute du réalisateur si les jeunes acteurs grandissent plus vite que leurs personnages et si Daniel Radcliffe fait figure de nabot échappé du "Seigneur des Anneaux" à côté de ses camarades. Je veux bien accepter les changements de costumes et de décors, même s'ils ne me semblaient pas indispensables. Mais était-il vraiment nécessaire de focaliser le film sur les scènes d'action (autrement dit, les épreuves du tournoi) en occultant tout ce qui fait le charme des livres de JK Rowling? Plus d'intrigue à proprement parler. Très peu de temps consacré à la psychologie des personnages et à l'évolution de leurs rapports. En échange, une débauche d'effets spéciaux qui m'ont laissée totalement froide.
Dire que je suis déçue serait un doux euphémisme.

dimanche 4 décembre 2005

Maudite Nouvelle Série: Tome 1, le produit fini

Reçu les exemplaires de démonstration de "Maudite Nouvelle Série: Tome 1" qui devrait sortir en février.
J'aime pas l'illustration, beaucoup trop terne. Personne ne repèrera jamais le bouquin sur les grandes tables des librairies. J'aime pas la quatrième de couv avec ses commentaires bidon. J'aime pas non plus la reliure souple et le papier plus blanc que blanc qui à mon sens jurent avec le ton du roman. Bref, je suis plutôt déçue.
En même temps, avec le budget marketing qu'ils ont mobilisé pour lancer ça, si les ventes ne sont pas vraiment très bonnes, je pense qu'ils arrêteront la trad française. Ce qui serait, en grande partie, un soulagement pour moi.

Retour de week-end

Pour cause d'oedème du genou agravé d'eczéma galopant sur grand maître japonais confié à ses bons soins, l'Homme est parti de Sète en retard cet après-midi. Il a donc confié à mes parents le soin de venir me récupérer à l'aéroport. Le problème, c'est que je n'avais pas mes clés sur moi. A 20H, je me suis donc retrouvée toute seule à faire le pied de grue devant chez moi, dans le noir et dans le froid, avec mes bagages pour seule compagnie. Notez, ça aurait pu être pire: il aurait pu se mettre à pleuvoir.

Pendant ce temps, mes VIP faisaient la queue au ciné de Belle-Epine pour voir le 4ème Harry Potter (je sais très bien qu'il va me décevoir, mais j'ai quand même super hâte d'y aller). Je hais les retours de week-ends.