mardi 24 janvier 2006

"Ce qui ne me tue pas me rend plus fort"

Dieu sait que je suis fan de Nietzsche, mais j'en ai plus qu'assez d'entendre les gens répéter cette maxime à tort et à travers comme un raccourci de "oui bon là je morfle grave mais je sais qu'au final j'en ressortirai grandi alors faisons contre mauvaise fortune bon coeur et tâchons de voir le verre à moitié plein hein". Pas que j'aie quoi que ce soit contre la méthode Coué ni même contre le positivisme si utilisé à dose raisonnable. Mais les coups durs, ça ne fonctionne pas comme le vaccin contre la grippe ou la mithridatisation. Ceux qui ne nous achèvent pas ne nous immunisent pas nécessairement contre les suivants. Parfois, ils ne font que nous fragiliser davantage, briser de plus en plus menu des morceaux déjà maintes fois recollés. Ou bien, ils nous endurcissent réellement, mais à quel prix? La fois d'après, on hésite à prendre des risques matériels ou sentimentaux - on a bien compris ce qui pouvait en résulter, bien senti comment ça pouvait faire mal. Et puis surtout... Qui a dit que le but dans la vie, c'était d'être fort et courageux? Personnellement, je me contenterais d'être heureuse.

18 commentaires:

mtlm a dit…

Moi j'adore celle-là. Uniquement parce qu'elle est au début de Conan The Barbarian, film parmi les films, cantique des cantiques.

On a tort de la prendre métaphoriquement. C'est ce qui ne te TUE pas qui te rend plus fort. Ce qui t'entame, t'entame, comme tu le dis.

Il y a un autre poncif nietschzéen que j'adore sortir pour noyer le poisson: "quand on contemple l'abysse, l'abysse vous contemple aussi".

LaContradiction a dit…

Moi je préfère TA "philosophie", cad la réalité des sentiments humains. (et je n'dis pas ça pke je suis à moitié bourrée)

Clyde_Barrow a dit…

Bonjour Armalite,

je suis tombé par hasard sur votre blog, cette maxime... je l'ai faite mienne depuis peu, j'allais même y consacrer un blog ! et puis je vous ai lu et j'avoue réfléchir depuis... ce que vous dites est très juste, cela me rappelle la conception de la vie d'une femme que j'ai quitté il y a peu de temps,

cela m'a touché, cela m'a rappellé son regard quand - malgré qu'elle voyait clair dans mon jeu - elle y croyait...

bientôt je bloggerai moi aussi ;) au lieu de bugger :(

http://clyde-barrow.blogspot.com/

Anonyme a dit…

slt, ma copine doit effectuer un travail pour l ecole donc je l aide un peu dans les recherches.
est ce que tu sais qui a dit "ce qui ne me tue pas me rend plus fort" car j ai deja eus plusieurs nom et jamais deux fois le meme je te remercie d avance

Anonyme a dit…

ha oui j allais oublier pour me repondre c
brison_gaylord@hotmail.com
merci slt

Marion a dit…

Bonjour Armalite. Je viens par hasard de tomber sur votre blog et de lire l'article sur la citation de Nietzshe. Je comprend très bien votre point de vue et à vrai dire je suis daccord avec vous surtout pour les deux dernières phrases. Mais en quoi le fait que les gens mettent dans cette citation le sens qu'ils ont envie de leui donner vous énerve-t'il? Bien sur je comprend ce que vous avez écrit, mais pourquoi les hommes ne pourraient-ils pas donner aux phrases le sens qu'ils souhaiteraient qu'elles aient? Si cela peut les aider, tant mieux même si Nietzshe avait un sens différent pour sa phrase. Ce ne sont que des mots après tout, et je ne pensse pas qu'il devrait y avoir une convention pour chaque citation. Chaque homme mettant son propre sens dans ce qu'il voit ou entend se rend plus heureux que si il prend le sens donné par tous les hommes, car ainsi il respecte plus ses opinions.

Anonyme a dit…

salut à tous!
Y a rien à redire sur tes propos "armalite"???!
Je suis entiérement d'accord avec meme si je suis également un fan avertis de Nietzsche.
Trop de gens utilisent cette phrase comme repoussoir du malheur, comme si le fait de rencontrer des échecs, au final cela serait plutot bien.
Non, Non et Non On est plus fort certes dans le sens de blindé, il en faudra beaucoup plus pour etre touché mais le sens de la vie est peut etre là: etre touché! Et je crois qu'on ne l'est plus beaucoup, c'est pourquoi je suis d'accord avec toi Armalite, non à la force, non au courage, aprés les guerres et les générations d yéyé et de mai 68, faites place au nouveau genre humain, l'homme qui souffre et qui n'a pas envie d'etre fort.Rien à voir donc avec le surhomme de notre cher et tendre Friedrich...

Juste un petit message pour Marion, je respecte ce que tu dis mais j'avoue ne pas bien le comprendre. En effet, chaque phrase est un assemblage de mots et peut vouloir dire une multitude de choses selon les lecteurs...
Cependant le champ rest souvent limité et qd Nietzsche dit "ce qui...fort" cela à tout de meme un sens précis...et c'est pour cela qu'il me semble maladroit de détourner le sens d'une phrase et d ses mots. Amicalement Julien.

Bravo à toi Armalite tu exprime beaucoup de choses en quelques phrases, c'est fantastique.

Anonyme a dit…

bonjour.Savez-vous qu'à la base c'est Alexandre le Grand qui à fait cette citation?

Anonyme a dit…

ce qui ne me tue pas me rend plus fort et t'elle un phoenix je renaitrai de mes cendres

Karl a dit…

Je suis d'accord avec toi : le plus important dans la vie est d'être heureux. Et je comprends tout à fait le sens de ton propos.

Par contre, lorsqu'il t'arrive un coup dur, cela fait mal c'est clair (surtout si l'on parle de sentiments), mais la vraie force est de ne pas laisser cet événement te changer, d'être capable d'aimer comme si tu n'avais pas souffert, et d'avoir conscience que cela ne te vaccine en rien, que cela peut se renouveler. C'est ça être fort (à mon sens en tout cas)

Au plaisir

Anonyme a dit…

Et bien ma pauvre tu n'as pas compris grand chose à la vie, mais enfin ceci dit, tu as raconté ça en 2006, j'espère pour toi que tu as évolué sur une voix un peu plus spirituelle et que tu commences à comprendre l'erreur que tu as pu écrire sur cette page. Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort c'est un fait, et il faut être un occidental confirmé pour dire le contraire. Ce n'est pas une forme de racisme, je suis moi même occidental, mais je ne me laisse pas avoir par le courant de cette société qui je trouve à une mentalité générale assez terre à terre, rationaliste, d'ailleurs basé sur un rationalisme d'origine populaire par conséquent "idiot", matérialiste, atomiste... du genre pour guérir mon stresse je prends des anti-dépresseurs à outrance, et quand je me prends le choux ça ne vient pas de moi.

Bonne chance pour l'avenir, achète quelque bouquins et évite les conseils psychologiques de auféminin.com ou autres trucs de ce genre qui j'ai vu par exemple, pour aller bien "préconiser l'achat de rouge à lèvre"...

Pauvre occident, je vous souhaite à tous de vous renseigner un peu sur la spiritualité. Je vous promets une vie meilleure moralement, physiquement, en somme généralement parlant mais ne vous attendez pas à trouver un chèque ou l'âme sœur juste en lisant ceci.

Bonne journée.

Anonyme a dit…

Tout ou vraiment bon nombre de choses n'est qu'une question de point de vue, en expérimentant le meilleur, on s'y habitue et cela devient un automatisme. Ce n'est pas de la suggestion irrationnelle ou un espèce de mensonge à soi même. Si on dit merci à un malheur alors que nous pensons au fond le contraire, ça nous rendra que plus mal. Il faut être convaincu, comprendre par nous même "ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort" et bien sûr, il ne suffit pas de le lire, ça serait trop facile, mais connaitre cette maxime, et en y méditant un jour, on reçoit l'illumination qu'elle contient, et notre vie, sur ce plan, s'améliore!

ou bien,

on peut subir un choc, se morfondre, se dire que la vie nous tape dessus et resté brisé à tout jamais jusqu'à ce qu'un nouvel événement arrive dans notre vie, et affaibli par le premier, le coup suivant est plus grand encore... et ainsi de suite jusqu'à un point de non retour.

Dans tous les cas, nous avons reçu, recevons et allons recevoir des chocs, à moins de passer sa vie sans jamais agir. Alors dans ton cas, jolie demoiselle, tu vas faire comment?...

Bonne journée,
merci de m'avoir lu.

olivier a dit…

Je ne sais pas si ce forum est toujours actif, mais si oui je me permets d'ajouter ceci en toute simplicité : j'ai été victime d'un cancer et j'ai très mal supporté les traitements qui m'ont finalement guéri. Quand je dis très mal, j'ai fait deux septicémies dont une une qui a bien failli m'emporter suite au tratement d'attaque de chimio. Aujourd'hui je suis tiré d'affaire et bien vivant, j'ai repris le travail et je vois les choses d'un oeil bien différent, je prends beaucoup de recul, finalement on m'a donné plus de responsabilités,
J'ai pratiquement un poste de direction. Vraiment je peux l'affirmer : ce qui ne m'a pas tué m'a rendu vraiment plus fort. Voilà juste un petit témoignage...

olivier a dit…

Je ne sais pas si ce forum est toujours actif, mais si oui je me permets d'ajouter ceci en toute simplicité : j'ai été victime d'un cancer et j'ai très mal supporté les traitements qui m'ont finalement guéri. Quand je dis très mal, j'ai fait deux septicémies dont une une qui a bien failli m'emporter suite au tratement d'attaque de chimio. Aujourd'hui je suis tiré d'affaire et bien vivant, j'ai repris le travail et je vois les choses d'un oeil bien différent, je prends beaucoup de recul, finalement on m'a donné plus de responsabilités,
J'ai pratiquement un poste de direction. Vraiment je peux l'affirmer : ce qui ne m'a pas tué m'a rendu vraiment plus fort. Voilà juste un petit témoignage...

Anonyme a dit…

Je pense que l'utilisation de cette maxime est ( dans le sens commun ) un souhait formulé par notre entourage. Une manière de nous souhaité de nous rétablir et de continuer ce combat qu'est la vie.Ce n'est peut-etre pas un encouragement mais simplement une formulation du désir de survie et de cette voie si empruntée qu'est la survie humaine.

Anonyme a dit…

J'utilise cette maxime dans la mesure où, à la vue de ma réussite à surmonter des obstacles colossaux et à celle de mon tempérament d'apprendre vite et bien, de mes erreurs tout comme des moments tristes et douloureux, à chaque fois, au prix d'un effort harassant, je suis réellement devenu plus fort mentalement, plus compétent, plus ouvert, plus vif, plus tout. Comme j'aime cette maxime qui résume une bonne part de ma propre vie : celle d'évoluer constamment ;)

Anonyme a dit…

Bravo Marion. Vous avez dit une vérité importante. Le sens qui fait écho à tout un chacun est à l'image de l'unicité de l'être dans sa singulière perception. Surtout dans le domaine universel des valeurs. Et l'enrichissement des nuances nous élève et nous fortifie, non seulement dans nos convictions, mais dans la sensation de concevoir ce qui nous renforce dans notre estime

Anonyme a dit…

Oui, vous avez raison, il n'est pas question d'être "vacciné " après une déception amoureuse. Cependant, le mot "fort", évoquerai t il à certains une sorte " d'indurcissement intérieur qui desensiblerai aux approches futures ? Pour ma part, on peut très bien être plus fort et, en même temps, aiguiser sa capacité à mieux savoir reconnaitre ce qui est bon pour nous.