mercredi 4 janvier 2006

Dédoublement

En ce moment j'ai l'impression que mon corps et mon esprit sont totalement déconnectés.
Le premier se lève tous les jours en grognant qu'il n'a pas assez dormi, avale son thé vert qui l'enverra aux toilettes douze fois dans l'heure suivante, se douche en pestant contre le froid qui règne dans la salle de bain, s'habille en soupirant que toutes ses fringues le boudinent, se rend au boulot à reculons, aligne tant bien que mal ses trente feuillets de trad, se rentre chez lui vers 18h30-19h, s'installe devant le PC et se connecte à AIM où il essaie de trouver des choses spirituelles à raconter à ses potes. Vu de l'extérieur, il est mon moi habituel, pitre râleur et lunatique.
Mais à l'intérieur de ce corps en pilotage automatique qui donne vraiment bien le change, je hurle en silence, pleure à m'en donner la nausée, me coupe sur le tranchant de mes sentiments indésirables, me cogne aux murs étanches qui ne laissent ni sortir ma voix ni entrer ma raison. Chaque jour, chaque heure, chaque minute presque, une seule chose occupe mon esprit, et cette chose est à jamais hors de mon atteinte.

Aucun commentaire: