lundi 30 janvier 2006

No smoking - J3

Je savais bien que la grande épreuve, ce serait le premier jour de boulot sans tabac.
Douze ans que j'ai des sueurs froides à l'idée de me retrouver en panne de Peter vertes alors que j'ai de la copie à pondre. Douze ans que je n'ai pas traduit une seule page sans une clope au bec ou à portée de main. Les cigarettes du dehors, celles que je m'accorde après un repas un peu arrosé ou parce que je suis avec des amis fumeurs, je les apprécie beaucoup mais je n'en ai pas vraiment besoin. Par contre, je me suis toujours sentie incapable de produire du texte sans une bonne dose de nicotine pour booster mes fonctions intellectuelles quand je démarre péniblement ma journée à l'aube glaciale (vers onze heures ou midi).
Et en plus j'avais pas acheté de patchs.
Bilan de ce lundi: une trentaine de feuillets traduits (ma moyenne habituelle), une bougie "senteurs marines" brûlée pour me donner quelque chose d'agréable à respirer, un chewing-gum sans sucre mâchouillé fébrilement, un repas de midi normal, une chope de thé aux fruits rouges dans l'après-midi, zéro patch, zéro clope.
Et j'ai même pas trouvé ça particulièrement dur.
Il ne me reste plus qu'à recommencer demain, et après-demain, et tous les autres jours de mon existence. En me disant (très important) que je ne viens pas de me priver d'un petit plaisir, mais de m'en offrir un autre: celui de vivre dans une atmosphère non polluée et de ne pas avoir à redouter un cancer des poumons.

3 commentaires:

Anonyme a dit…

désolé de casser l'ambiance mais malheureusement ce n'est pas parce que tu viens d'arrêter que tu es forcément à l'abris du cancer du poumon !
mais c'est trés bien de l'avoir fait !
ça peut encore te sauver si tu ne l'as pas encore développé.

mtlm a dit…

Je suis admiratif devant ton courage. Vraiment.

k a dit…

Mirde, faudrait que j'y pense moi aussi !
Bravo encore à toi :clap: