dimanche 22 janvier 2006

Thanksgiving

Il y avait bien trop longtemps que nous n'avions pas veillé jusqu'à 2 heures du matin autour d'un bon verre de rouge (ou six) et du mythique gratin de macaronis à la grecque, à discuter de politique, de littérature et d'amour sans le spectre d'une vilaine maladie pour planer au-dessus de nous et ternir le bleu des yeux de Brigitte. Un jour peut-être, je trouverai les mots pour leur dire, à Jean-Claude et à elle, tout ce qu'ils représentent pour moi et à quel point je suis reconnaissante de les avoir dans ma vie. Pour leur expliquer que dans leur maison, ancienne ou nouvelle, je me sens davantage chez moi que dans l'appartement où mes parents habitent depuis que je suis môme. Pour les remercier de la confiance qu'ils ont placée en moi voici déjà dix ans, et qui m'a forcée à devenir une personne meilleure. Avoir été "choisie" par des gens d'une intelligence si fine et d'une humanité si profonde, c'est un honneur que je suis toujours un peu étonnée de mériter. Quand je sors de chez eux, j'ai l'impression qu'ils ont déteint sur moi, que je suis une personne fabuleuse et que je peux venir à bout de n'importe quoi.

1 commentaire:

eddkline1344 a dit…

I read over your blog, and i found it inquisitive, you may find My Blog interesting. So please Click Here To Read My Blog

http://pennystockinvestment.blogspot.com