mardi 25 juillet 2006

Et quoi que j'apprenne, je ne sais pas...

Je viens de passer chez l'Homme parce que j'avais besoin d'imprimer un bouquin. 500 pages, ce qui nous a fait un peu de temps pour discuter pour la première fois depuis... pfiou, longtemps. J'en ai profité pour caser dans la conversation que j'avais un nouveau chéri, sans donner de précisions à part le fait qu'il vivait loin. "Genre en Vendée?" m'a lancé l'Homme avec un sourire narquois, car il était tombé sur une carte postale oblitérée là-bas la dernière fois qu'il a gardé mes chats en mon absence et relevé ma boîte aux lettres. "Même pas", ai-je répondu. Et on en est restés là.
Ca ne devrait pas me toucher qu'il s'en foute. Je sais qu'après notre séparation, il a été voir Christine pour en discuter avec elle; je supposais donc que ça le travaillait un minimum. Je n'ai aucune envie de me remettre avec lui, et je considère même qu'il m'a rendu service en provoquant notre rupture. Mais ça me fait tout drôle de penser qu'il s'est détaché de moi aussi vite et aussi complètement. Comme si je ne valais même pas un petit pincement au coeur rétrospectif, comme si ce qu'on a vécu ensemble n'avait pas assez compté pour qu'il nourrisse quelques regrets/remords. Oh, je sais ce que vous allez penser: je suis gonflée de rouspéter alors que moi, je suis déjà raide dingue de quelqu'un d'autre. Mais ça ne m'empêche pas de continuer à aimer l'Homme quelque part - de la même façon que j'aimerai toujours Etre Exquis différemment d'un "simple" ami.
Bref. Tout mon entourage est au courant désormais, et à part ma frangine, personne n'a osé me faire remarquer que je m'étais recasée archi-rapidement. Il ne reste plus que mes parents à prévenir. Mon père m'ayant dit lors de notre première conversation live après ma rupture: "Oh, je me fais pas de souci pour toi, tu resteras pas seule longtemps", j'imagine qu'il ne sera guère étonné.

5 commentaires:

Fishturn a dit…

Pfff...me voilà devenu accro à ta blog-life...et j'attend connement ton dernier papier comme le dernier épisode de Nip/Tuck, avec ma bière et mes cacahuettes. A la seule différence que c'est réel donc plus crédible (ou pas, d'ailleurs, quelle importance...)
pourvu que ta nouvelle idylle te laisse encore le temps d'écrire.
Tu reste à la saison 4 ?

Armalite a dit…

Pour l'instant, ma blog-life est dans sa troisième saison, et il y a peu de risques pour qu'elle devienne aussi gore que Nip/Tuck (à moins que Junior nous pète un plomb). Ne t'inquiète pas: je trouverai toujours le temps d'écrire. Ce n'est pas comme si mon narcissisme allait disparaître du jour au lendemain :)

Anonyme a dit…

Here are some links that I believe will be interested

Anonyme a dit…

Greets to the webmaster of this wonderful site! Keep up the good work. Thanks.
»

Anonyme a dit…

Very best site. Keep working. Will return in the near future.
»