jeudi 10 mai 2007

J'arrête

C'est bon, j'en ai ras les couettes. 6 mois à, en moyenne, 2 séances de gym hebdomadaires, ça représente un investissement de plus de 120 heures pendant lesquelles j'ai perdu à peu près 17 grammes, 2 millimètres de tour de cuisses et 42 milliards de neurones morts d'ennui dans d'atroces souffrances. Des heures pendant lesquelles j'en suis arrivée à vomir le contenu intégral de mon iPod. Des heures pendant lesquelles j'aurais pu avancer dans mon boulot, voir mes amis, rattraper mon backlog de scrap, rédiger les textes qui me trottent dans la tête depuis des lunes ou faire diminuer la pile vertigineuse de bouquins qui s'entassent sur ma table de nuit.
Je ne nie pas les vertus potentielles du sport; si ça ne donne rien sur moi, je veux bien croire que c'est parce que je manque d'assiduité, parce que je ne force pas suffisamment ou que je fais les exercices de travers. Mais je déteste vraiment trop ça pour m'obstiner plus longtemps en l'absence de résultat visible. Tant pis. Petite et grassouillette je suis, petite et grassouillette je resterai. On ne peut pas lutter contre son destin.

5 commentaires:

Somebaudy a dit…

"rédiger les textes qui me trottent dans la tête depuis des lunes ".

Tenez, tenez, tenez...

Monsieur Tout-le-Monde a dit…

"Il y a un autre espoir" (Yoda dans Le Retour du Jet d'Aïl)

ARMALITE (a.k.a "The Moody Monster") a dit…

Baud: gni?
MTLM: ce n'est pas plutôt "un autre espoir il y a"?

poulpy a dit…

Contente de te retrouver :p

evelyne a dit…

Sport de fond OK (marche, jogging, vélo, natation, cardio) mais pas gym...
Une abonnée au problème
;-)