vendredi 31 août 2007

Bons baisers de New York

Apprenant que Soeur Cadette et sa petite famille partaient une semaine à New York, j'ai réclamé une carte postale parce que, chaque fois que je voyage à l'étranger, je me promets de m'en auto-envoyer une en souvenir, et au final je ne le fais jamais. Et puis la dernière carte que Soeur Cadette m'avait envoyée de Barcelone était une superbe mosaïque de détails des oeuvres de Gaudi qui m'avait tant plu que deux ans après, elle trône toujours sous le sous-main transparent de mon bureau. M'en remettant à son bon goût, j'ai donc demandé "quelque chose d'original, hein, pas une vue de la Statue de la Liberté ou de l'Empire State".

Au second jour de sa semaine à New York, Soeur Cadette aperçoit dans la vitrine d'un magasin NBC des cartes postales Heroes avec les personnages de la série dessinés façon comics. Nous avons regardé les trois premiers épisodes ensemble et elle connaît mon affection pour la bande dessinée. "Banco", se dit-elle. C'est le soir, le magasin est fermé. Qu'à cela ne tienne, il lui reste 5 jours pour repasser.

Le quatrième jour de sa semaine à New York, Soeur Cadette revient au magasin NBC. Dont le vigile lui refuse l'entrée. "On ferme." "Mais... vous avez laissé passer les gens juste devant moi!", proteste Soeur Cadette. "On ferme", répète le vigile. "S'il vous plaît, je sais exactement ce que je veux, j'en ai juste pour une minute", plaide Soeur Cadette. "On ferme", s'obstine le vigile. Dépitée, Soeur Cadette fait demi-tour.

Le sixième jour de sa semaine à New York, Soeur Cadette arrive au magasin NBC plus tôt dans la journée. Et apprend que les cartes postales Heroes ne sont pas à vendre, qu'il y en a juste un set dans la vitrine pour la déco.

L'avant-dernier jour de sa semaine à New York, Soeur Cadette m'achète la carte ci-dessus à Seaport Village. A sa décharge, ce n'est effectivement ni la Statue de la Liberté ni l'Empire State.

Aucun commentaire: