samedi 24 novembre 2007

Ca m'apprendra à procrastiner

Hier soir en arrivant à Monpatelin j'ai eu la flemme de ressortir dans la foulée pour faire le plein du frigo avant la fermeture des magasins. Mal m'en a pris. Ce matin, je me suis tapé vingt bonnes minutes de queue aux caisses - avec les surgelés qui se décomposaient lentement dans mon panier. Quand je suis ressortie du Champion, il pleuvait. Bien sûr, je portais mon petit blouson en cuir noir tout neuf que je n'ai pas encore eu le temps d'imperméabliser. Et comme j'avais fait d'autres courses dans le village avant, je n'avais pas emmené mon super chariot girly mais juste un sac recyclable de chez Delhaize (pour la touche d'exotisme). Le kilomètre et demi du retour avec mes dix kilos de bouffe pendus au bout du bras droit m'a paru très, très long.
Enfin voyons le bon côté des choses: je n'ai croisé ni l'Homme, ni sa grognasse.

2 commentaires:

Moëlleuse a dit…

Tiens une note qui fait "wikipédier" sur une définition de mot que j'avais croisé sans le connaître.
Formidable internet !

ARMALITE (a.k.a "The Moody Monster") a dit…

Quel mot? Grognasse? (Lol)