samedi 15 décembre 2007

2007 dans le rétro

C'est l'année où j'ai arrêté les somnifères et trouvé un rythme de sommeil, sinon normal, du moins gérable au quotidien.
L'année où j'ai fait mon 3ème grand voyage aux USA avec les VIP. Le plus beau de tous. Miami-Los Angeles en bagnole et en trois semaines, la classe. Un grand souvenir (qui a laissé des traces...): la balade à cheval dans Monument Valley.
C'est aussi l'année où je suis retournée au Japon pour deux semaines avec Hawk. Moment emblématique: la visite du musée Ghibli. Dans l'ensemble, un séjour extrêmement réussi qui a achevé de cimenter notre couple avant mon installation aux trois quarts temps à Bruxelles.
Car cette année, j'ai réalisé un vieux rêve: me construire une vie entre mon patelin provençal ensoleillé, mais où il ne se passe jamais rien, et une capitale européenne à taille humaine où on ne manque jamais d'activités potentielles.
Du coup, j'ai revendu ma Twingo (la première voiture achetée avec mes sous) après seulement 16 mois de bons et loyaux services. Sans grand regret.
Le 14 février, pour la St-Valentin, j'ai rompu mon PACS avec l'Homme, cet Infâme Salaud. Le choix de cette date s'est avéré absolument catastrophique, comme beaucoup de choses dans notre relation.
Alors que l'année touche à sa fin, je n'ai toujours pas surmonté la rancoeur que je nourris vis-à-vis de lui.
En revanche, j'ai découvert que j'étais apte à la vie de couple, capable même de la préférer à la solitude, pourvu que ce soit avec le bon Autre.
2007, c'est l'année où ma vie sexuelle a été la plus aventureuse (ce qui n'est pas peu dire). L'Hôtel Amour, à Paris, et la Porte des Sens, à Bruxelles, ont été témoins d'ébats torrides comme je n'en avais encore vus que dans des films pornos.
C'est aussi l'année où mon endométriose a repointé le bout de son nez et où, après bien des mésaventures avec mon stérilet, on m'a enfin prescrit un traitement qui me convient.
Sur une note plus futile, c'est l'année où j'ai adopté "Hypnôse" comme parfum et les produits Estée Lauder pour prendre soin de ma peau à problèmes.
Et puis l'année où je me suis mise à patcher tous mes jeans sur la poche arrière droite pour pouvoir les reconnaître sur cintre. Se battent maintenant dans mon armoire: une tête de mort, une étoile pailletée argent, un magnifique dragon rouge, un panneau route 66 ramené des USA, des fraises made in Japan, et j'en passe.
C'est l'année où j'ai craqué pour une Nintendo DS, passé des heures à m'énerver contre les lapins crétins de Rayman ou les champignons fuyants de Super Mario, et emboîté des briques de Tetris jusque dans mon sommeil.
En 2007, mon bien-aimé comics "Strangers in Paradise" a pris fin, tout comme mes non moins bien-aimées séries télé "Gilmore girls" et "Veronica Mars". Je peine à leur trouver des remplaçants, malgré la découverte de "How I met your mother" dont j'ai dévoré les deux premières saisons en DVD.
Côté bouquins, c'est l'année où j'ai lu et adoré les deux premiers tomes des "Gentlemen bastards" de Scott Lynch, et où Harry Potter s'est achevé de manière semi-satisfaisante.
J'ai peu été au cinéma et si je n'ai vu aucun chef d'oeuvre, j'ai tout de même aimé trois films dans des genres très différents: "Persepolis", "Ratatouille" et "Naissance des pieuvres".
Ma révélation musicale de l'année, c'est le sautillant Mika avec son album "Life in cartoon motion".
2007, c'est aussi l'année où j'ai radicalement changé ma façon de scraper et cherché d'autres moyens d'expression artistique.
L'année où j'ai commencé, en plus de mon blog principal, trois blogs annexes dont deux co-gérés avec Hawk: Carnets de Voyage, Les Aventures de Régis et Moody & Cookie.
Au boulot, j'ai pour la première fois en 13 ans de carrière eu l'occasion de traduire une bédé, ajoutant ainsi une nouvelle corde à mon arc.
En politique, c'est l'année où pour ma plus grande consternation, Nicolas Sarkozy a été élu président de la République Française.
L'année où la Belgique est restée sans gouvernement pendant plus de six mois: apparemment, une orange bleue, c'est encore plus difficile à produire qu'une rose noire.
Maintenant, réfléchir à mes projets pour 2008...

Aucun commentaire: