lundi 21 janvier 2008

Mon subconscient fait des siennes

Cauchemars en cascade cette nuit. L'Homme n'en finit plus de se moquer de moi: comment ai-je pu être assez stupide pour croire qu'il m'aimait? Il se contentait de tuer le temps en attendant Fausse Blonde, la vraie femme de sa vie pour qui il a, dans les trois mois suivant leur installation ensemble, fait tout ce qu'il m'avait refusé pendant sept ans.
Je me réveille bien chiffonnée à l'heure tardive où Hawk part travailler. "Les cauchemars, c'est pas vrai, dit-il en m'embrassant avant de s'en aller. Moi je t'aime, et ça c'est vrai."
Moi aussi je l'aime. Et je n'ai jamais été aussi heureuse avec quelqu'un. Je voudrais juste que mon subconscient commence à l'accepter et à me lâcher la grappe. Ca va bientôt faire deux ans, quand même...

3 commentaires:

M.Poppins a dit…

Voici une théorie sur le sujet après avoir passé des années à avoir des coup de coeur en voyant Mister Ex. Poppins.

Les salauds on cet avantage sur les gentils c'est qu'ils nous laissent dans le doute. Et c'est finalement ce doute là qui ronge, celui de savoir si on a été aimée et toutes les questions qui s'en suivent. Si il m'a aimée qu'ai-je fais pour qu'il ne m'aime plus ? Si il ne m'a pas aimée, pourquoi ? etc... etc...Et c'est parce qu'on a pas de réponse qu'on laisse pas tomber. Parce qu'on a été tellement blessée qu'on aimerait qu'il sache à quel point ça fait mal, qu'il comprenne. Je me suis souvent dit que finalement j'étais juste une enfant capricieuse qui n'avait pas supporté d'être rejetée... Ce dernier passage bien sûr ne touche que moi.

Bref, depuis que j'ai compris ça, je n'ai plus de coup de sang, mais ça ne m'empêche pas de me demander ce que ça aurait pu être...

ARMALITE a dit…

Une réponse pleine de bon sens (et à laquelle, oui, je m'identifie totalement, dernière phrase y comprise) de la part de la dame qui a appelé son blogue: "les réflexions à 2 balles"... Voir mon post suivant ;)

M.Poppins a dit…

Heu... *rougi* Merci. *rougi encore*