samedi 12 janvier 2008

Un réveil un peu brutal

J'ouvre les yeux. Face à moi, au milieu des oreillers en bataille, je vois la tête de Hawk. Elle ne fait qu'un tiers de sa taille habituelle et elle est devenue cylindrique, de sorte qu'il n'y a plus aucune démarcation avec son cou. On dirait un des personnages de la Quête de l'Oiseau du Temps dont j'ai oublié le nom. Mais le comble de l'horreur, c'est que ses traits ont disparu. Il n'a plus d'oreilles pour m'écouter, plus de bouche pour me parler, plus d'yeux pour me regarder, plus de nez pour me faire froid ou salir mes lunettes quand il m'embrasse.
Je pousse un hurlement.
Hawk se redresse en sursaut des oreillers dans lesquels sa tête était dissimulée.
Dépliant le bras dont je viens de confondre le coude avec son crâne.

1 commentaire:

eBry a dit…

Le Rige. Si on m'avait dit un jour que Hawk ressmble au Rige...

Vu le reste de la description, j'aurais pensé à l'assistant du laboratoire Muppet où l'avenir appartient au passé, plutôt qu'à un coude...