mardi 26 février 2008

La dernière de Sarko

Dans le genre "je fais d'énormes cadeaux fiscaux à une poignée de gens qui n'en ont pas besoin, et ensuite je récupère des bouts de chandelle chez un maximum de Français moyens qui peinent déjà à joindre les deux bouts", notre bon gouvernement vient de décider la suppression des 20 euros de réduction d'impôts accordés aux gens qui remplissaient leur déclaration de revenus sur internet. Réduction amplement justifiée et financée par les économies réalisées de la sorte, notamment sur l'impression et l'envoi des formulaires, puis sur la réception et le traitement par des opérateurs humains.
Cette mesure peut paraître anodine, mais elle est la preuve - s'il en fallait encore une! - que non, Nicolas Sarkozy n'est pas le président de tous les Français, et que non, il ne se soucie pas du pouvoir d'achat des classes moyennes : il continue encore et toujours de se servir dans la poche de ceux qui ont peu pour redistribuer à ceux qui ont déjà trop.
...Et ça, c'est juste pendant qu'il n'est pas en train de traiter ses détracteurs de "pauvres cons" devant des caméras de télé. Tant d'équité et de classe chez un président de la République, ça fait rêver, non? Quand je pense que les anti-Ségolène Royal nous expliquaient, l'an dernier à la même époque, qu'elle communiquait mal et risquait de nous foutre la honte à l'international...

4 commentaires:

Moi a dit…

C'était prévu que ces 20 euros là disparaissent. Aucune surprise. Maintenant 20 euros ça va pas me faire une grosse différence à moi française moyenne anti-Sego mais pas pro-Sarko !
Bref, gauche, droite ou modem ... pour ceux du milieu ça change que dalle depuis des decennies.
La solution est peut être de partir vivre ailleurs non ? ;)

ARMALITE a dit…

Non c'est sûr 20 euros c'est pas grand-chose mais les petites augmentations d'un côté et les petites suppressions d'avantages de l'autre finissent par s'additionner et par faire beaucoup à supporter sur un budget moyen, je trouve.
Et malheureusement, ailleurs c'est pas mieux: juste différent. On gagne sur certains points, on perd sur d'autres. Le gouvernement idéal n'existe pas; ça n'empêche pas de militer pour améliorer ceux qui sont en place ^^

Un Homme a dit…

Vive l'Anarchie hein ;)

berenyce a dit…

Qu'est ce que tu veux...
Les français sont jamais contents...pour une fois qu'ils ont une bonne raison!!!
;-)