mardi 5 février 2008

Mes démêlés avec la poste belge (suite)

Manquent actuellement à l'appel:
- Trois bouquins commandés chez des vendeurs américains par le biais d'Amazon Marketplace, le 12 janvier. Peut-être ont-ils, malgré ma réexpédition de courrier, atterri dans ma boîte à lettres française. Sans ça, je peux tirer un trait dessus.
- Un paquet de tirages photos commandés chez Mypix.com le 20 janvier. Même remarque que pour les articles précédents.
- Un gros colis de fournitures de scrap expédié depuis les USA le 30 janvier, sans numéro de suivi. Nous sommes encore dans les délais de réception raisonnables, mais vu que j'ai donné mon adresse à Bruxelles et que ce genre d'envoi passe par Taxipost, je me fais très peu d'illusions.
A cela je rajoute que:
- La poste normale m'a paumé un contrat envoyé début janvier en prioritaire, et a mis plus de deux semaines à me faire parvenir un manuscrit urgent en Colis Express.
- Je suis toujours sans nouvelles du litige qui m'oppose déjà à Taxipost au sujet d'un colis indûment renvoyé aux USA (ce qui m'a obligée à repayer les $44 de frais de port). Hawk leur a déjà écrit plusieurs mails et passé deux coups de fils pour un total d'une heure et demie sur son portable, en vain. Il a fini par se résoudre à prendre une journée de congé pour aller leur tirer les oreilles sur place et en personne - sans aucune garantie de résultat. Je trouve ça absolument scandaleux.
[Ce matin, le facteur m'a apporté deux colis. J'ai d'abord sauté de joie... et vite déchanté en constatant qu'il s'agissait non pas des objets sus-mentionnés mais 1/ d'un DVD commandé très récemment en France, dont le boîtier avait été réduit en miettes durant le transport 2/ d'un colis d'un éditeur qui me renvoyait 20 (oui, 20!) exemplaires de la version poche d'un bouquin que j'ai traduit en 2001. J'avais déjà eu du mal à écouler tous mes exemplaires grand format à l'époque, je ne sais vraiment pas ce que je vais faire de ceux-là!]
Bref, je suis bien embêtée. J'achète l'essentiel de mes fringues, de mes livres et de mes fournitures de scrap par correspondance. Pour les fringues, on va dire que ce n'est pas trop grave vu que j'ai du stock pour environ 258 ans. Pour les livres, je peux trouver sur Bruxelles (mais pas tout). Pour les fournitures de scrap, par contre, je n'ai pas de solution de rechange; Schleiper n'est pas trop mal achalandé mais rien de commun avec les sites internet américains. Et les tirages photos ne seront jamais aussi bon marché que sur Mypix. C'est tout mon petit système de consommation bien rôdé qui s'écroule, et le pire c'est que je ne comprends même pas pourquoi ni où ça coince exactement.
Si un jour je dois déclarer ma résidence principale en Belgique et me colleter avec les impôts en tant qu'indépendante aux revenus provenant de France, je crains d'y laisser ma santé mentale.

5 commentaires:

Un Homme a dit…

Si ça peut te rassurer, dans quelques années la Poste sera complètement privatisée et donc tout ira pour le mieux :p

ARMALITE a dit…

Bah quand le service public laisse autant à désirer, on peut toujours espérer qu'une privatisation aura un effet positif sur son efficacité... Je ne trouve pas ça normal de ne pas recevoir mon courrier. Une erreur de temps en temps, passe encore, mais là...

Un Homme a dit…

"on peut toujours espérer qu'une privatisation aura un effet positif sur son efficacité..."

Euh, c'est passe Noel hein ;)

En fait, il faudrait essayer de trouver ou ca coince. Perso, je me fais livrer tous mes colis au bureau (puisque c'est la que j'y passe mes journees) et donc je n'ai jamais eu ce genre de souci...

ARMALITE a dit…

Ben disons que niveau efficacité ça peut pas tellement devenir pire.
Et mon bureau, c'est chez moi, donc...

Depressif man a dit…

hey, mais faut m'en envoyé un des livres, je vous reglerais les frais par ... Euh, quand j'aurais une solution je vous redemanderais ^^
en tout cas encore bravo pour votre blog !