mardi 8 avril 2008

Guitar Hero III 666

Guitar Hero est un jeu diabolique.
Pas seulement parce qu'au final, notre version américaine nous sera revenue au même prix qu'une version européenne pour un jeu qui ne passe qu'en noir et blanc sur notre télé (et croyez-moi, distinguer les touches bleues et jaunes juste d'après leur place, c'est pas évident du tout à partir du mode medium où ça commence à défiler assez vite).
Pas non plus parce qu'il a failli être la cause indirecte de notre séparation le week-end dernier.
Et même pas parce que le dernier niveau se déroule en enfer, où on doit battre Satan en duel pour débloquer l'ultime morceau.

Non, si Guitar Hero est un jeu diabolique, c'est parce que...
D'abord, dedans, y'a la musique que j'aime: pas du blues, donc, mais du bon vieux rock bien lourd, celui que je n'entends jamais ni la à radio, ni à la télé, ni dans les magasins ou les bagnoles des copains. Notamment quelques morceaux mythiques pour moi, à savoir "Rock you like a hurricane" de Scorpion, "Welcome to the jungle" des Guns'n'Roses et... "The number of the beast" d'Iron Maiden.
(Puis aussi "Radio song" de Superbus qui fait ressortir mon côté fille sautillante on-dit-que-je-suis-chiante, mais chuuut!)
Ensuite, la guitare. C'est un peu comme si elle était ensorcelée. Dès que je l'ai entre les mains, c'est plus fort que moi, j'avance les hanches, je penche le buste en arrière, je donne des petits coups d'épaule pour accompagner les accords: bref, je m'y crois complètement. L'esprit du rock'n'roll me possède. Malheureusement, il ne descend pas plus bas que les poignets. J'ai donc la totale attitude et des performances techniques risibles. Story of my life...

Ce jeu, je vous jure, c'est pire que le crack. Une fois commencé, impossible de s'arrêter. Les doigts crampent sur le manche et ripent sur la strum bar, les yeux brûlent et larmoient à force de fixer l'écran, les notes se brouillent et dansent une sarabande effrénée ponctuée de couacs de plus en plus nombreux, et pourtant rien n'y fait. Il faut jouer encore un morceau, essayer d'obtenir un streak encore plus long ou un pourcentage encore plus proche du 100. "Allez, juste une petite dernière..." Refrain bien connu des alcooliques et des drogués.
Pendant ce temps, le four s'obstine à refuser de cuire le tian à la provençale, mais ce n'est pas grave: on va engloutir pommes de terre et aubergines à moitié crues en vitesse pour pouvoir se remettre à jouer dès la dernière bouchée avalée. Et on abandonnera une énorme pile de vaisselle sale en remettant son nettoyage aux calendes grecques - date approximative à laquelle on estime qu'on arrivera à enchaîner trois ou quatre notes en mode expert.
Le pire, c'est que nous avons déjà contaminé Phil H et Julie (qui se débrouillent bien mieux que nous, mais on va dire que c'est parce qu'ils sont djeûns), et qu'à mon avis, Soeur Cadette et son mari seront les prochains sur la liste.
Beware of Guitar Hero!!!

12 commentaires:

Phil H a dit…

Je suis fort proche de la tendinite.
Et j'ai rêvé de Kiss.

Un Homme a dit…

Encore un truc qui m'echappe completement...

C'est pas mieux de jouer vraiment de la guitare?

ARMALITE a dit…

Bah disons qu'avant de pouvoir jouer comme ça, il faudrait genre cinq ans d'apprentissage... Une guitare électrique qui coûte un rein... Et le concours de 70 groupes de rock dont certains ne sont même plus en activité.

Sioran a dit…

Tiens...moi aussi ça m'échappe totalement...C'est pas si compliqué de jouer vraiment....Enfin, qu'est ce qu'on en a à foutre des guitar heroes??...c'est chiant, non?

ARMALITE a dit…

Ben moi je trouve ça génial, et c'est pour ça que je viens de me fendre d'un post d'un kilomètre...

Phil H a dit…

C'est vrai ca ! Pourquoi jouer à Singstar alors qu'il y a les cours de chants de l'Académie ? Pourquoi jouer à Buzz alors qu'il existe des clubs de Trivial Pursuit ? Pourquoi jouer à Mario alors qu'il suffit d'appeler un plombier polonais ? Pourquoi jouer à Medal Of Honor alors qu'il suffit de s'engager dans l'armée ? Pourquoi jouer à House Of Dead alors qu'il suffit de déterrer quelques cadavrese et de tirer dedans avec un Uzi ? Pourquoi jouer à Final Fantasy alors qu'il suffit d'apprendre à jeter quelques sorts ? Pouquoi ? Pouquoi ?

Mais c'est vrai quoi, pourquoi on se casse le cul à jouer à des jeux vidéos ?


"C'est pas mieux de jouer vraiment de la guitare?"

Non, c'est pas mieux, on en a rien à branler de jouer correctement l'accord de ré, on veut juste le fun. Mais cherche pas à comprendre. Ca t'échappe.

Monsieur Tout-le-Monde a dit…

Dans un registre un peu moins fleuri que Phil, je confirme que l'important c'est le fun. Et ce n'est pas parce qu'on ne joue pas de la vraie guitare qu'on ne fait pas appel à une solide coordinations des mains et à une véritable souplesse des doigts (j'ai découvert que je ne dissociais pas spontanément l'auriculaire de l'annulaire, très chiant dès qu'on utilise la quatrième corde).

Moi a dit…

Lol
Même les commentaires sont rock 'n' roll

sioran a dit…

J'aime...quand ça dérape un peu :-))

sioran a dit…

Mais...quand tu joues d'une Rickenbacker basse sur ton Meez...Faut pas mentir ...sur que t'es folle de Motorhead....

ARMALITE a dit…

Pas spécialement non... Et je n'y connais rien en grattes, j'ai juste pris ce qui esthétiquement me plaisait le plus parmi les icônes disponibles.

Un Homme a dit…

J'ai pas dit que le principe des jeux videos m'echappait hein ;)

(vu le nombre d'heures que j'ai perdu la-dessus...)

C'est juste que la... euh ben, ca m'echappe... :p