mardi 1 avril 2008

My taylor is rich, and my dentist is mean

En 1998, quand je me suis réinstallée dans ma ville natale après de nombreuses années d'absence, j'ai demandé autour de moi si quelqu'un connaissait un bon dentiste. Une amie d'Etre Exquis m'a recommandé le sien en me disant: "Son cabinet est juste à côté de chez toi, et tu verras, il est bonnard, il chante en te soignant!".
Je n'ai personnellement jamais eu droit à une sérénade. Mais le docteur Jacques E. me fait mal le minimum syndical; il est charmant et toujours de bonne humeur (excepté en 2006 où sa femme venait de le quitter et où nous avons vitupéré ensemble contre nos ex respectifs), si bien que dix ans plus tard, je lui confie toujours mon détartrage annuel.
Ce matin donc, j'arrive chez lui un peu inquiète.
- Il y a quelques jours, j'ai découvert une tache brune assez grosse sur une de mes dents de devant, j'espère que c'est juste de la coloration alimentaire et pas une carie.
- On va voir ça tout de suite, allongez-vous.
Le docteur Jacques E. saisit un instrument et gratte la dent incriminée.
- Ah non. C'est pas de la coloration alimentaire. C'est une carie. Et puis une belle, en plus. (Il l'examine avec un froncement de sourcils concentré.) Bien profonde.
Je déglutis.
- Vraiment?
Il hoche la tête.
- Oui. Et les caries comme ça, c'est galère à soigner.
Il laisse passer un instant de silence durant lequel je me recroqueville sur moi-même.
- C'est toujours plus grave que ce qu'on pourrait croire... les caries du premier avril.
Aaaaargh. Je m'étais pourtant juré de ne pas me faire avoir cette année!
Bien sûr j'ai traité le docteur Jacques E. de méchant, méchant homme. Il a répliqué que ça n'était pas une bonne idée de l'insulter pendant qu'il avait la fraise à la main. Je me suis immédiatement tue.
L'avantage, c'est que j'étais tellement soulagée que le détartrage m'a paru bien moins pénible que d'habitude.

4 commentaires:

lul'oups a dit…

Sympa le dentiste, j'en voudrais bien un comme ça!
Le mien est sympa aussi mais je n'ai pas pu avoir de rendez-vous avant trois semaines!!!
Et j'ai beau être matinale, j'ai mal!

Mélissa a dit…

;o)!
Je me demande combien de poissons il a fait frire pour ses patients, le bon docteur!

Monsieur Tout-le-Monde a dit…

J'essaie d'imaginer pareille anecdote chez un cancérologue.

ARMALITE a dit…

J'espère qu'il n'aurait pas osé!!!