mercredi 23 avril 2008

Nouvelle Star - 4ème prime en direct de Baltard

Le jury est déjà assis; du coup pour ce qu'on en voit, Lio pourrait aussi bien être à poil du bas. Mais elle a un bustier noir sexy juste ce qu'il faut et une coiffure sortable, halléluiah! Par contre, il faudrait qu'on m'explique pourquoi Virginie Efira porte un noeud papillon défait. Le T-shirt bleu canard de Sinclair forme un contraste, euh, intéressant avec ses cheveux. Dédé arbore une chemise en satin bleu électrique bien tapageuse; quant à Manoeuvre, c'est officiel: vestimentairement, il est resté coincé dans les années 80.
Tiens, Amandine et Benjamin passent en dernier, ce qui tendrait à confirmer la théorie selon laquelle on case toujours les favoris en fin d'émission.
Lucile ("What you're waiting for"): Un peu juste vocalement mais pour l'instant, c'est de toutes ses performances celle que je préfère. "Une Mylène Farmer avec de la gaieté", commente assez justement Dédé.
Cédric ("Emmenez-moi"): Toujours bof. Pour moi sa voix est juste trop lisse; il lui manque du grain, une fêlure, quelque chose de personnel. Mais il rajeunit assez bien la chanson de Charles Aznavour.
Trio Benjamin/Amandine/Thomas ("What a wonderful world"): La styliste qui n'a pas pu se lâcher sur Lio s'est visiblement vengée sur Amandine; elle lui a collé une sorte de toile de tente satinée informe qui lui arrive à mi-cuisses devant et tout juste sous les fesses derrière. A part ça, ils sont fantastiques tous les trois. Vraiment. Ils modernisent la chanson sans trop s'éloigner de l'original et leurs trois voix bien qu'assez différentes s'accordent super bien. Vais-je finir par changer d'avis sur Benjamin? Mmmh...
Ycare ("Un homme heureux"): Décidément, il est capable du meilleur comme du pire. Primes 1 et 3, génial; primes 2 et maintenant 4: total à côté de la plaque. Ce soir, j'ai trouvé sa voix fausse fausse fausse. Mais comme dit Hawk, le truc qu'on ne peut pas lui reprocher c'est de manquer de sincérité.
Sian ("Jardin d'hiver"): Décidément, les chanteurs morts ont la cote cette saison. Je trouve qu'elle chante un ou deux tons trop bas, mais on la sent moins coincée, plus naturelle, ce qui est un progrès. Le jury adore; je crois que Dédé a une érection.
Tous les candidats ("Can't take my eyes off of you"): Je n'aime pas du tout cette version neurasthénique du morceau.
Jules ("Bad"): Il a du mal avec les paroles. Et moi j'ai toujours autant de mal avec lui, sa mèche à la ouaneuguène et sa tête d'E.T. Je lui reconnais cependant beaucoup d'aisance scénique.
Kristov ("Mon fils, ma bataille"): Je n'arrive pas à me faire à l'idée que s'il reste, sa copine va accoucher toute seule, et que malgré ça, elle lui a donné sa bénédiction pour participer à l'émission. Personnellement, si je m'apprêtais à expulser une pastèque par mes régions inférieures, je voudrais que le responsable soit là pour morfler aussi. Deux ou trois phalanges broyées me sembleraient un châtiment minimum. En plus, qu'est-ce qu'il choisit comme chanson ce soir? L'équivalent musical de "Kramer contre Kramer". Pitié, que le public fasse un bon geste et le renvoie au chevet de sa copine.
Thomas ("Je dis aime"): Rhôôôô putaiiiiin il est bon. Je le préfère dans un registre rock déjanté, mais franchement, il assure comme une bête. Super étonnant vu son jeune âge. Et son sourire en coin, waouuuh! Si j'avais 18 ans, je serais amoureuse de lui. La meilleure prestation de ce prime jusqu'ici, et de loin! Lio dit la même chose que moi, et malgré ses 42 (ou 43?) ans et sa demi-douzaine de mômes, on sent que Thomas lui fait un bête d'effet à elle aussi.
Trio Lucile/Jules/Kristov ("La groupie du pianiste"): Bored now.
Amandine ("Rehab"): Elle prend pas trop de risques sur ce coup-là: la chanson semble avoir été écrite pour sa voix. Rien à dire, mais ce n'est pas sa prestation la plus émouvante de mon point de vue. Dédé sort ses références littéraires; par contre, il ferait bien de réviser sa géographie: Toulouse n'est pas précisément sur la Méditerranée.
Trio Cédric/Sian/Ycare ("La liste"): Non non non non non.
Benjamin ("New soul"): La chanson me gonfle grave et l'interprétation me laisse de marbre. Je vois son talent mais il ne me touche pas. Je reste donc sur mes positions: mes favoris sont Amandine et Thomas.
Et maintenant, Cindy Sander. Mais si, souvenez-vous: "Céline Dion c'est Céline Dion, et Cindy, c'est Cindy". N'empêche que la petite esthéticienne strasbourgeoise aura eu ce qu'elle voulait: elle est sur la scène de Baltard, et elle chante.
...Oh mon Dieu. Nous sommes au début des années 80. La veste à paillettes, le T-shirt rose pétard, le texte nian nian-revanchard, la gestuelle théâtrale. C'est un pur carnage artistique. Et il va y avoir un single. Note à moi-même: ce n'est pas le moment de me mettre à écouter la radio.
And now, le résultat. Je dirais adieu Ycare ou Kristov, mais je n'ai pas le profil des spectateurs qui envoient des SMS à un euro pièce.
Ah ben tiens, c'est Sian qui est virée. Juste au moment où elle commençait à faire quelque chose de bien. Bon en même temps, ça lui pendait au nez depuis le premier prime; elle en aura fait quatre, ce n'est pas si mal.

2 commentaires:

Melissa a dit…

Je pense qu'on peut faire de Cédric un néo-Lavilliers!
;o)
Je ressens la même vibration.

Malena a dit…

Ce soir mon chouchou fut Thomas !