dimanche 17 août 2008

Un déjeuner entre amis, un parterre de fleurs fanées, une zigounette au vent, une tarte salée et cinq pages de scrap

Après un samedi mouvementé (visite d'appartement et signature de bail le matin, courses et boulot l'après-midi), nous aspirions à un dimanche peinard. Levés vers dix heures après le câlin traditionnel, nous nous sommes préparés tranquillement avant de prendre le 60 pour rejoindre M. et Mme Poulpe au Balmoral. Déjeuner agréable, arrosé de jus de fruits frais et ponctué comme il se doit de considérations immobilières, de médisances diverses, de disparitions subites et de taquineries de la patronne. Rendez-vous pris pour un barbeuk avec une paire d'amies communes début septembre. Puis, laissant le couple poulpesque à ses obligations parentales et/ou estudiantines, nous nous sommes rendus dans le centre-ville.

C'était le dernier jour d'exposition du "plus grand tapis de fleurs du monde" sur la grand-place. Les pétales commençaient sérieusement à se raccornir et à noircir sur les bords, mais l'ensemble restait fort joli et pas trop pris d'assaut. Nous avons ensuite poussé jusqu'au Manneken Pis dont nous avions entendu dire qu'il avait été revêtu d'un costume traditionnel géorgien en référence au conflit qui se livre actuellement en Europe de l'Est. Trop tard: il était de nouveau nu comme au premier jour et la zigounette au vent. Pour une fois que la température était agréable et qu'il ne pleuvait pas, nous avons continué à déambuler tranquillement dans les petites rues. Dans un magasin à touristes, j'ai fait l'emplette d'une ombrelle miniature en dentelle de Bruges pour un futur shooting avec mes Blythe. Chez Brüsel, nous avons feuilleté et reposé à regret quelques bédés: le budget de ce mois-ci ne laisse guère de place aux dépenses d'agrément! Le Kam-Yuen, où nous voulions refaire provision de sauces asiatiques, était fermé. Nous avons donc repris le 71 pour rentrer à la maison.

Lorsque nous sommes arrivés, il était à peine 15h. J'ai mis une lessive en route et sorti mes affaires de scrap. Pour une fois que j'avais un looooooong moment tranquille devant moi! En tout, j'ai réalisé cinq pages: une avec les photos d'une visite à Disneyland avec les VIP en décembre 2005, une avec une photo de mon père et moi prise à Noël dernier, deux avec les photos du feu d'artifice du 14 juillet à Carcassonne, et une dernière avec une photo de Cahouète (je les posterai sans doute prochainement dans le blog idoine). Je ne me suis interrompue que pour confectionner notre dîner: une délicieuse tarte aux poireaux et au fromage de chèvre - qui, je vous l'accorde, rendrait mieux si je l'avais photographiée une fois cuite. Là, je crois que je vais éteindre mon ordi et monter gentiment me mettre au lit pour finir "Fearless fourteen", le quatorzième volume des aventures tordantes de Stéphanie Plum. Demain, j'attaquerai la ligne droite des quinze derniers jours dont je dispose pour finir la trad du tome 6 de Maudite Série. Ca me fatigue d'avance.

Aucun commentaire: