jeudi 20 novembre 2008

Métempsycose du chat

Les choses étaient clairement définies depuis toujours. Copernique, plus jeune d'un an mais plus massive et plus assurée, était la femelle dominante, celle qui mangeait en premier, s'installait d'autorité à la place de choix et n'hésitait pas à pousser l'autre pour s'assurer le meilleur en tout. Menue et timide, Scarlett demeurait perpétuellement en retrait avec un air craintif, voire un peu inquiet. Parfois, elle miaulait tout doucement pour réclamer une caresse.

Les survivants d'une maladie grave disent souvent que les épreuves traversées les ont changés du tout au tout, qu'elles leur ont fait voir la vie sous un autre jour et adopter une attitude nouvelle. Apparemment, ce n'est pas valable que pour les humains.

La transformation a commencé quand Scarlett a eu des problèmes de santé à l'automne dernier, peu après mon installation à Bruxelles. Affaiblie par l'enchaînement d'une gingivite et de l'explosion d'une glande anale (cette dernière la dissuadant très fort d'avaler quoi que ce soit...), elle se traînait piteusement toute la journée, et j'ai bien cru la perdre. Non seulement elle a récupéré, mais à partir de là, elle a manifesté des bouffées d'énergie délirantes, bien que sporadiques. De temps en temps, sans qu'on sache quelle mouche l'a piquée, elle se met à cavaler dans l'appartement avec toute la grâce et la délicatesse d'un bison affolé par un incendie. Après deux ou trois aller-retour, elle se fige quelques secondes... et repart dans l'autre sens jusqu'à ce qu'épuisement s'en suive. Soit.

Cet été, ça a été le tour de Copernique de nous flanquer une sacrée frousse. En rentrant d'une absence de quelques jours durant laquelle nous l'avions confiée à la garde d'un voisin, nous l'avons trouvée apathique et maigre à faire peur, comme à moitié morte de faim. De 3,8 kilos, son poids de forme, elle avait dégringolé à 2,4 kilos seulement. Le vétérinaire consulté a décelé une anémie dont il n'as pas réussi à identifier la cause. Des antibiotiques ont permis d'enrayer le problème. Copernique a repris une activité normale, mais très peu de poids. Son poil autrefois mousseux et d'un joli blanc cassé est devenu grisâtre et raplapla; aucun brossage ne parvient plus à lui redonner un semblant de bouffant. Quand nous la prenons dans nos bras, elle est pitoyablement légère; quand elle dort roulée en boule, elle n'occupe pas plus de place qu'un chaton de six mois.

Sa personnalité semble avoir rétréci en même temps que son corps. Son miaulement est devenu éraillé et piteux. Au lieu de prendre ce qu'elle veut et de s'installer là où elle en a envie, mademoiselle boude quand on ne précède pas ses désirs. Elle nous tourne le dos pour se planter devant un radiateur ou un meuble et elle ne bouge plus, se contentant d'émettre une intense aura de culpabilisation. Je ne l'entends plus approcher. Parfois, je me retourne et elle est assise derrière moi, immobile comme une statue. J'ai l'impression qu'elle ne cligne même pas des yeux. Dans ces moments, elle me perturbe assez fort.

Pendant qu'elle rétrécissait, Scarlett, elle, s'est mise à gonfler. Et à gonfler, et à gonfler - au point que Chouchou l'a surnommée Saucisse et moi Haroun El-Poussah. Quand elle s'assied sur son arrière-train, elle ressemble à un bonhomme de neige poilu: une petite boule posée sur une très grosse. Son sans-gêne a augmenté proportionnellement à son volume. Désormais, lorsque nous remplissons la gamelle, c'est elle qui se précipite en brâmant comme si nous ne l'avions pas nourrie depuis quinze jours. C'est elle qui bâfre jusqu'aux dernières croquettes, à la dernière miette de viande; elle qui squatte entre nos deux oreillers dans la position éminemment satisfaite d'une créature qui n'a pas un seul souci au monde.

Parfois, je les regarde toutes les deux et j'ai l'impression qu'elles ont échangé leur personnalité - que l'esprit de Copernique se trouve dans le corps de Scarlett et vice-versa.

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Nous aussi nous avons un chat bison!

Fais quand même gaffe qu'il ne t'arrive pas la même chose avec Chouchou ou pire ... avec Régis !!!!!!!!!

les loups a dit…

Oups le com' a filé de manière anonyme ...

Gare au bison !

Ingrid a dit…

Kaya a goûté feu-les croquettes... Résultat : des beuargl un peu partout, mon chat n'aime décidement que le mou ?!