mercredi 5 novembre 2008

Utopiales 2008: le concert du Naheulband

Samedi soir, en raison d'une virée shopping prolongée au centre commercial de Beaulieu, Gren et moi avons regagné la Cité des Congrès juste au moment où démarrait le concert du Naheulband. Résultat: la fosse et les alentours de la scène étaient déjà archi-combles; des gens se pressaient contre toutes les balustrades de la mezzanine en surplomb, et je me demandais bien comment j'allais y voir quelque chose. Et puis, miracle, au bout d'un quart d'heure à peine, les deux personnes assises sur des chaises devant Gren et moi sont parties, et nous avons pu récupérer de fort bonnes places pour assister à la suite du spectacle.

J'ai entendu parler du Donjon de Naheulbeuk pour la première fois durant l'été 2006. Après avoir écouté quelques podcasts, j'ai lu toutes les bédés au fur et à mesure de leur parution. Et comme beaucoup de rôlistes, passés ou présents, j'y ai retrouvé avec délectation mes parties d'AD&D les plus pourraves. Mais jusqu'ici, je ne connaissais pas du tout les chansons. Prévenue par quelques personnes qui avaient déjà vu le Naheulband en concert, je m'attendais à un joyeux bordel n'ayant qu'un lointain rapport avec de la musique. J'ai été agréablement surprise: même si leurs textes sont clairement parodiques et leurs voix pas hyper justes, John Lang et ses acolytes se débrouillent plutôt bien avec leurs instruments. Emmené par une magicienne à l'énergie contagieuse et à la poitrine tressautante, leur show est aussi drôle qu'entraînant. J'ai ri, j'ai balancé la tête en cadence et tapé du pied avec enthousiasme. A la sortie, j'ai filé acheter leur premier CD. Et pendant les vingt-quatre heures qui ont suivi, j'ai passé mon temps à m'écrier brusquement: "C'est en marchant dans les entrailleuh que les barbares vont... A-LA-BASTON!". Pour quelques jours, le Naheulband a ravivé les souvenirs d'une époque que je ne revivrais pour rien au monde mais qui a servi de fondations à toute mon existence telle qu'elle est aujourd'hui.

1 commentaire:

Marine a dit…

J'adore leurs histoires aussi.
Et c'est marrant parce que samedi on a écouté ça dans la voiture alors que ça faisait des mois que j'avais pas écouté. C'est drôle !