mercredi 24 décembre 2008

Une Etoile Noire en Lego, de la lotion amande-pomme et un pauvre petit 73

Hier, deuxième journée de vacances assez calme. Nous avons émergé tard et poussivement. J'ai mis plus d'une heure vingt à taper mon post précédent tandis que Chouchou initiait Attila aux joies de Lego Star Wars. Cet enfant ne sait pas qui est Obi-Wan Kenobi et est incapable de reconnaître l'Etoile Noire au premier coup d'oeil (ou même au douzième): mais que fait la police? A midi, nous avons fini les restes de fromage avec une salade composée, enfreignant ainsi les conseils avisés des professionnels qui préconisent plutôt de croquer des radis entre deux variétés pour se rafraîchir la bouche. En même temps on s'en fout, l'essentiel c'est de se faire plaisir.

En milieu d'après-midi, Soeur Cadette et moi avons embarqué Cahouète pour une virée courses. A la pharmacie, je lui ai fait découvrir les produits L'Occitane, dont je venais d'acheter la lotion amande-pomme. Résultat, elle voulait embarquer tout le rayon et offrir ça à la moitié de son entourage féminin pour Noël. Chez Picard, nous avons fait les courses pour le réveillon de ce soir, car jusque là, nous n'avions que le foie gras, le champagne et la bûche de commandés. Personnellement, j'aurais pu me passer du reste, mais j'avoue que leurs petits fours surgelés sont à la fois originaux et délicieux. A la maison de la presse locale, enfin, j'ai déniché le n°2 d'Entre ARTistes, un génial magazine de scrap qui n'est pas vendu en Belgique et que Père pistait pour moi, en vain, depuis une dizaine de jours. Comme quoi, ce n'était pas la peine d'aller chercher bien loin!

Vers 19h, nous avons récupéré le reste de la famille pour aller faire une partie de bowling. Bien qu'ayant réalisé le seul strike de la partie, j'ai fini avant-dernière juste avant Chouchou, curieusement abonné au score de 69. Pourtant, sur Facebook, je fais toujours au moins dans les 150, pffff. Et on s'étonne que les gens se réfugient dans le monde virtuel... Pour le dîner, j'ai entraîné tout le monde au KFC voisin qui venait d'ouvrir. Je suis une immense fan de la recette secrète du colonel Machin, et à Bruxelles, nous n'avons que des Hector's Chicken où le poulet est juste infâme. Malheureusement, beaucoup de monde avait eu la même idée que moi du côté de Gramont, et le resto était plein à craquer. En plus, les files n'avançaient pas. Mais Chouchou a repéré, sur le côté, la présence de bornes de commande qui nous ont permis de payer en CB et de récupérer nos menus en trois minutes à peine. Initier ma famille au combo optimal gras-chaud-croustillant-goûtu: ça, c'est fait!

Aucun commentaire: