jeudi 12 mars 2009

Je suis frustration

L'an dernier, j'avais une invitation pour l'inauguration du Salon du Livre et je me trouvais sur Paris ce soir-là. Mais j'avais zappé l'évènement pour assister au vernissage de l'expo de Pénélope Bagieu et aller ensuite dîner avec Kris.
Cette année, Créativa Bruxelles tombant une fois de plus en même temps que le Salon du Livre, je m'étais dit que je ferais un tour au premier le jeudi et que je prendrais le train pour Paris le lendemain matin.
Résultat: ce soir, Lola Lafon que je rêve de rencontrer et dont une malédiction me fait rater toutes les apparitions publiques depuis un an sera à l'inauguration du Salon du Livre, et moi pas. Je ne serai d'ailleurs pas non plus à Créativa, mais en train de finir une trad sur laquelle j'ai un peu trop flemmardé ces dernières semaines.
Un petit malheur n'arrivant jamais seul, en imprimant mes billets de train, je viens de me rendre compte que je n'arrivais pas à 11h35 demain, mais à 12h35. Ce qui m'oblige à faire sauter le déjeuner avec mon ex-éditrice que je me réjouissais pourtant de revoir.
Alors bon, Lola est jeune et a priori en bonne santé; j'aurai (j'espère) d'autres occasions de la voir. Et je retournerai probablement à Paris le mois prochain, donc les retrouvailles avec AFH ne sont que partie remise. Mais je déteste quand un grain de sable vient se coincer dans les rouages bien huilés de ma programmation perso. D'autant que cette fois, je ne peux blâmer que ma propre paresse et mon étourderie.

2 commentaires:

Daelf a dit…

Ah zut. Et elle n'est pas présente un autre jour sur le salon ?

/D., qui y va mais n'a rien regardé/préparé du tout

ARMALITE a dit…

Ben elle ne dédicace pas cette année; sa seule actualité c'est la sortie en poche de son dernier roman, donc bon... Pffff.

Pour les autres auteurs, je ne sais même pas qui il y a car le site du Salon est vraiment trop lent à charger!