lundi 2 mars 2009

Opération cupcakes: la débâcle

Ca fait des mois que je prévois de me lancer dans la confection de cupcakes. Je ne suis pas très branchée sucré, mais je craque pour le côté über-cute de ces pâtisseries individuelles qui se prêtent à tous les délires de customisation. De plus, comme c'est la mode en ce moment, les bouquins de recettes fleurissent dans les rayons des librairies, et tous les magazines girlies y vont de leurs petites fiches illustrées. Après avoir passé des tonnes d'options en revue, j'ai choisi une recette au citron toute simple parue dans l'avant-dernier Biba. On m'avait assuré que les cupcakes, c'était facile comme tout, et je me voyais déjà en faire ma "pâtisserie signature" - le truc que je préparerais systématiquement quand j'aurais de la visite ou quand je voudrais apporter un truc maison chez des amis.

Samedi en rentrant de Filigranes, donc, je me suis attaquée à la confection de ma première fournée, un oeil sur la recette et l'autre sur l'immense saladier dans lequel je comptais mélanger mes ingrédients.

Alors d'abord, il faut savoir que mélanger du beurre mou et du sucre avec un fouet manuel, c'est juste impossible. Le beurre va se loger en masse compacte au milieu du fouet et refuse d'en ressortir. J'ai solutionné le problème en malaxant tout ça avec mes mains. J'ai rajouté les autres ingrédients: oeufs, farine, levure, lait et jus de citron. So far, so good. Puis j'ai versé ça dans le moule à muffins acheté pour la circonstance, en ne remplissant mes caissettes qu'aux trois quarts comme préconisé. Sauf que le silicone, ça plie, et qu'en transportant mon moule dans le four, la moitié de la pâte s'est barrée des trous pour couler vers le milieu. J'ai juré très fort et manqué me cramer les deux mains sur les côtés du four en tentant un rétablissement foireux.

Vingt minutes plus tard (temps de cuisson indiqué sur la recette), mes cupcakes étaient toujours crus au centre. Il a fallu attendre presque une demi-heure de plus pour qu'un couteau plongé dedans en ressorte sec, et entre-temps, le dessus avait desséché et quasi-cramé. J'étais un peu dépitée, mais je me suis dit que la seconde fournée serait meilleure.

Pendant que les premiers gâteaux refroidissaient et que les seconds cuisaient, je me suis attaquée à la confection du glaçage. Autrement dit, j'ai mélangé l'autre moitié de ma plaquette de beurre mou avec les deux tiers d'un paquet de sucre glace (dit "sucre impalpable" en Gelbique, c'est toujours bon à savoir) et le jus d'un deuxième citron. "Fouettez vivement à la main pendant cinq minutes", qu'elle disait la recette. Ouais, ben que ce soit Chouchou ou moi, on n'a pas réussi. Obligés de sortir le robot ménager de la mort, celui dont on se sert trente secondes et qu'on met ensuite trente plombes à nettoyer. La consistance obtenue semblait correcte. Ne restait plus qu'à attendre que les cupcakes refroidissent pour les garnir avec la poche à douille contenue dans le kit "spécial cupcakes" acheté chez Mmmmh le dimanche d'avant.


Au final, j'ai fait 16 gâteaux en trois fournées - alors qu'il était indiqué "pour 8 à 10 cupcakes"; pourtant les dimensions des moules sont standard... A se demander si l'auteur a seulement testé sa recette avant de la publier! L'opération glaçage a été l'occasion de découvrir que 1/ la poche à douille était taillée dans un matériau tissé non étanche, et que la moitié de son contenu se barrait par les trous façon cheveux de figurines Play-Doh, 2/ la quantité de glaçage était insuffisante pour recouvrir tous les gâteaux. Les quatre derniers (les plus réussis, comme de bien entendu) sont donc restés chauves.

Mais le plus décevant, ça a quand même été le goût. Rien à voir avec les cupcakes mangés aux USA ou même dans les boutiques spécialisées d'Europe. On aurait dit des quatre-quarts individuels plutôt que des espèces de grosses madeleines. A mon avis, beaucoup trop de beurre et de sucre par rapport à la quantité d'oeufs et de farine. Bref, un ratage intersidéral. L'une d'entre vous aurait-elle, par hasard, une recette testée et approuvée (et pas trop difficile!) à me conseiller? Mary? Quelqu'un?

5 commentaires:

M.Poppins a dit…

Il n'y a rien de plus casse-pied que de mélanger le beurre avec le sucre à la main. Je ne le fais plus depuis longtemps... je préfère sabler (malaxer à la main) mon beurre avec ma farine.

Pour la recette, je fais cette recette très très facile :

Préchauffer le four à 180 °C

Mélanges dans un saladier 140g de farine, 60g d'amidon (maïzena) 2 càc de levure chimique, 150g de sucre, 1/2 càc de sel.

Ajoutes à ça 90g de beurre que tu malaxes du bout des doigts jusqu'à ce que ta farine soit granuleuse... environ 2-3minutes.

Tu renverses ensuite 90ml de lait, 3 jaunes d'oeuf et 2 càc de sucre vanillé sur ta préparation et tu fouettes jusqu'à ce que tu obtiennes une pâte lisse.

Tu remplis ensuite tes caissettes aux 2/3 et hop au four.

Ça doit te prendre maximum 15 minutes.

Je trouve ce cupcake très aéré et facile à faire. Tu peux rajouter à la pâte un zeste de citron ou d'orange et pour faire ressortir le goût du citron, mettre une cuillière à café de jus de citron ou orange dans ton glaçage.

Je ne suis pas une experte du cupcake, j'espère donc que cette recette te conviendra.

Veux-tu aussi une recette pour le glaçage ?

M.Poppins a dit…

J'ai oublié de te donner le temps de cuisson je crois...

18-20 minutes dans un four préchauffé... Tes cupcakes doivent avoir une couleur caramel clair sur le dessus.

(Pour ton problème de cramé au-dessus et tout mou dedans, essaie de baisser d'un cran ta grille dans le four...)

Voilàààà... cette fois je crois que je n'ai rien oublié...

ARMALITE a dit…

Merci merci merci je savais que je pouvais compter sur toi! Aéré, c'est bien ce que je cherche. Je testerai donc ça le week-end prochain.

M.Poppins a dit…

De rien... J'espère que tu me redonnera des nouvelles du résultat.

ARMALITE a dit…

Comme si j'allais rater une occasion de pondre un post kilométrique avec douze tonnes de photos! :-P