lundi 16 mars 2009

Une leçon de maquillage avec Hélène

Vendredi après-midi, j'avais rendez-vous avec Hélène Legastelois dans son appartement du nord de Paris pour une leçon de maquillage. Je suis son blog depuis assez longtemps parce que son humour et son franc-parler me font hurler de rire, et en décembre dernier j'ai été brusquement contaminée par sa passion du maquillage. Comme je ne fais jamais les choses à moitié, j'ai depuis lors investi en fards à paupières, en pinceaux et en fond de teint le prix de la BMW dont je n'ai aucune envie. Et j'ai pensé que ce serait sympa d'avoir des conseils personnalisés de ma nouvelle gouroute.

A 15h, je débarque donc dans un joli appartement lumineux avec moulures au plafond, véritable plancher en bois, sympathique entassement de bouquins et pas le moindre poste de télévision en vue. L'occupante des lieux est telle que dans ses vidéos: chaleureuse, drôle et directe, avec des yeux à tomber par terre. On se lance tout de suite dans une conversation à bâtons rompus, comme si on était de vieilles copines. Je pourrais passer des heures sur son canapé à discuter sacs à main et estime de soi, mais nous avons une mission à remplir: me faire maîtriser les techniques dites de la banane fermée et du smoky.

Nous passons devant la coiffeuse envahie par la moitié du stock du Sephora des Champs-Elysées. J'ai envie d'ouvrir tous les petits pots pour tester les couleurs sur le dos de ma main, mais je me retiens. Etape par étape, Hélène maquille mon oeil gauche en m'expliquant bien ce qu'elle fait et pourquoi elle procède de cette façon. Puis je tente de faire la même chose sur mon oeil droit. Apparemment, je ne m'en sors pas trop mal. L'étape que je redoutais le plus - la pose de liner crème au pinceau, moi qui ai toujours utilisé du liner liquide avec embout feutre - s'avère être un jeu d'enfant en suivant les instructions d'Hélène.

La banane fermée réalisée dans des tons bruns et beige est à la fois discrète et classe; malheureusement, deux des fards utilisés (le Rich Flesh et le Grand Entrance de MAC) appartenaient à des collections éphémères et ne sont plus disponibles. Tant pis, je trouverai bien un équivalent.


Quant au smoky que je réclame à faire en Knight Divine et en Da Bling, je le trouve juste bouleversant de sublimitude. Je crains même que les gens s'évanouissent sur mon passage quand je ressortirai de chez Hélène. J'en pousse de petits cris en trépignant sur mon tabouret. Je craindrais que ma professeure me prenne pour une cinglée si je ne l'avais pas vue jubiler de manière semblable sur à peu près toutes ses vidéos.


Le temps passe à une vitesse folle quand on s'amuse. Très vite arrive l'heure pour moi de repartir en direction du MAC Abbesses où je compte faire quelques menues emplettes pendant qu'Hélène se préparera à se faire enfermer au Printemps Parly avec Sonia après la fermeture du magasin. Je ressors de chez elle avec des petites étoiles plein les yeux: j'ai rencontré une de ces très rares personnes avec lesquelles j'accroche immédiatement et sans réserve, et j'ai appris une foule de choses que je vais adorer mettre en application pendant les jours, les semaines et les mois à venir.

PS: Pas une seule personne ne s'évanouit sur mon passage tandis que je gagne la station de métro la plus proche. Les Parisiens sont aveugles.

6 commentaires:

M.Poppins a dit…

:o C'est magnifique !!! Je comprends aisément les petits cris de satisfaction !

sagattine a dit…

Bravo!!
Moi j'y vais demain, héhé banane fermée me voilà!

Anonyme a dit…

Ce smoky...whaouhhh, une merveille!!!!
Mlle Narcisse

Lullaby Septante Sept a dit…

et ben je comprends vraiment pas que tu n'aies pas déclenché une vague d'évanouissements!!

ARMALITE a dit…

N'est-ce pas???

Mlle Poubelle a dit…

Tu sais que pour le même prix tu aurais pu avoir beaucoup mieux chez Mac? 90€ si je ne m'abuse, pour une heure trente avec un vrai maquilleur .. Alors, certes, Hélène est marrante 5minutes, mais dis lui un truc de travers (genre j'aime pas le saucisson) et tu vas vite fait te retrouver sur le cul :) Crois-moi, je connais !