mardi 26 mai 2009

Ce que je sais de notre voisin du dessus

- Notre voisin du dessus est un lycéen slovène qui ne parle pas un mot de français.
- La mère de notre voisin du dessus travaille aux communautés européennes et, bien qu'elle se soit donnée la peine d'emmener son fils en Belgique, elle n'habite pas avec lui.
- Notre voisin du dessus a de quoi loger, dans la longue tignasse frisottée qui lui pend devant la figure, quelques dizaines de familles d'écureuils. Après l'avoir croisé une demi-douzaine de fois, je ne sais toujours pas à quoi il ressemble
- En revanche, je connais par coeur les horaires du voisin du dessus: il monte et descend l'escalier en bois de l'immeuble avec toute la discrétion d'un jeune pachyderme obèse (et néanmoins étonnamment vif).
- Après notre emménagement, quand nous avons dû nous battre avec Mobistar pendant des mois pour récupérer une connexion internet, notre voisin du dessus nous a sauvé la vie en acceptant de nous donner son mot de passe afin que nous puissions nous brancher sur son réseau. Pour cela, qu'il soit béni jusqu'à la dix-septième génération d'éléphanteaux slovènes.

Cela fait maintenant une bonne heure que d'étranges hululements émanent de chez le voisin du dessus. Vingt minutes nous ont été nécessaires pour reconnaître des notes de musique. Vingt minutes supplémentaires m'ont permis d'identifier "Knocking on heaven's door" (qui certes ne doit plus en être à un outrage près). Et depuis près d'une demi-heure, Chouchou et moi sommes en désaccord sur la nature de l'instrument si abominablement torturé. Je penche pour un vieux Bontempi rescapé des années 80 tandis qu'il me soutient qu'il s'agit d'une guitare.
Je commence à comprendre pourquoi la mère du voisin du dessus lui loue un appartement rien qu'à lui.

6 commentaires:

funambuline a dit…

Moi je dis VIVE les voisins wifiesques !!!
Eléphanteaux slovènes or not, ils sont notre salut !

ARMALITE a dit…

Ah ben carrément. Quand les FAI sont aussi peu fiables, il faut bien s'entraider. Ce que notre voisin du dessous, lui, n'a pas voulu faire car il joue à WoW et craignait qu'on lui pique trop de bande passante ^^

Capricorn a dit…

Tu me souviens que je dois éncore metre un filtre sur mon deuxieme access point.

J'aurai rien en contraire que mes voisins se branche pour les Emails, mais vu la porté de mon router, tout le Matonge ça fait quand meme un peu trop :)

M.Poppins a dit…

J'ai eu une période "je joue du piano comme un star, mais qu'un seul morceau".... Ma tante, chez qui je vivais à ce moment là à beaucoup souffert... pourtant elle ne m'a jamais rien dit.

Je commence seulement à me rendre compte de l'étendue de son amour envers moi depuis que Miss A. s'est prise de passion pour un pipo...

Merci Dieu du concert de nous avoir donné de si nombreux échantillons de boules Quies !

Bien du courage...

funambuline a dit…

Ouais mais WoW rend associal, c'est bien connu !

Princesse de Clèves a dit…

J'adore ton texte. J'analyse beaucoup les gens en tentant de deviner leur métier, leurs habitudes de vie... j'adore regarder les gens et en déduire des faits. Je vois que je ne suis pas la seule alors c'est toute décomplexée que je mettrai moi aussi mes impressions mises en texte sur le web !