mardi 26 mai 2009

Kiva, un an plus tard

Le 4 juin dernier, je découvrais l'association Kiva et son site internet. Petite piqûre de rappel:

http://www.kiva.org/ joue l'interface entre un investisseur (vous, moi ou n'importe quelle personne désireuse de faire un geste de solidarité) et un micro-entrepreneur d'un pays du Tiers-Monde. La rubrique "Lend" compile tous les projets en attente de soutien et indique le montant nécessaire à leur réalisation, ainsi que la somme restant à réunir. On choisit celui ou ceux qui nous interpellent le plus et on prête la somme qu'on veut ($25 minimum, autant dire pas grand-chose au cours actuel du dollar!). Le remboursement s'effectue via le site chaque mois. Je trouve cette initiative fantastique parce qu'il ne s'agit pas d'assistanat, mais bel et bien de donner à des gens désireux de s'en sortir par eux-mêmes les moyens de le faire. C'est à mon avis la façon la moins condescendante et la plus fructueuse de tendre une main.

Presque un an plus tard, je n'ai que du bien à dire de Kiva et de son fonctionnement. Les premiers prêts que j'ai aidé à financer ont été intégralement remboursés en temps et heure. Au fur et à mesure que mon compte était recrédité, je ne récupérais pas les sous mais les reprêtais à d'autres personnes. Aujourd'hui, mon "portefeuille" compte 16 projets financés sans aucune anicroche, et je suis ravie d'avoir trouvé ce moyen de faire circuler un tout petit peu la chance dont je bénéficie d'un point de vue matériel.

4 commentaires:

Princesse de Clèves a dit…

C'est intéressant ! Et on peut se tenir au courant de la progression des projets ?

ARMALITE a dit…

Tu reçois des mails, plus ou moins nombreux selon chaque cas, des correspondants chargés de la liaison dans le pays du micro-entrepreneur. Souvent, tu vois revenir les micro-entrepreneurs quelques mois après la clôture de leur premier prêt, parce que ça a bien fonctionné et qu'ils veulent s'agrandir.

Un Homme a dit…

"investisseur", "micro-entrepreneur", "assistanat", "s'en sortir par eux-même"...

Alain Madelin, sors de ce corps! :p

"Souvent, tu vois revenir les micro-entrepreneurs quelques mois après la clôture de leur premier prêt, parce que ça a bien fonctionné et qu'ils veulent s'agrandir."

Y a pas à dire, c'est beau le capitalisme solidaire... ;)

ARMALITE a dit…

Ah tiens ça faisait longtemps...