dimanche 17 mai 2009

Une année d'auto-portraits: semaine 20


Le machin violet au premier plan, c'est le Twee après lequel j'ai pleuré pendant des semaines à l'automne dernier. Pour décider, à peine sortie de la boutique Jérôme Dreyfuss où je venais de le payer un rein, que le cuir était désagréable au toucher et la couleur horrible. Résultat, il dormait au sommet de ma penderie depuis plus de six mois pendant que je continuais à porter mon Darel bien-aimé et à y laisser peu à peu la santé de mon épaule droite.

Mercredi, pour aller à Paris, j'ai eu envie d'un sac plus léger et qui me laisserait les mains libres. Et là, miracle, quand j'ai ressorti mon Twee de son dustbag, j'ai trouvé son violet parfaitement sublime. Bon certes, je ne suis toujours pas fan du cuir bubble, et le rabat laisse sur les côtés des ouvertures sûrement très tentantes pour les pickpockets. Sans compter que le système de fermeture est hyper chiant. Mais j'adore les poches partout et la bandoulière maxi-réglable qui permet de le porter soit à l'épaule soit en bandoulière. Et puis bon, il a de la gueule, un point c'est tout.

Aucun commentaire: