dimanche 24 janvier 2010

La tournée des thés

Or donc, ce week-end, mon ami Philou qui habite Lille était venu nous voir à Bruxelles. Et hier, après un passage fructueux chez Les Anonymes, chez Peinture Fraîche et chez Rose, nous avons entrepris une tournée des boutiques de thé de la capitale belge. Nous avons commencé par une pause goûter au Cha Yuan, où nous avons eu la chance de trouver une table pour quatre disponible. Tandis que Philou se contentait d'une modeste tranche de pain d'épices pour accompagner son Assam d'Inde, je m'enfilais une délicieuse assiette de soba au thé avec mon Tamaryokuchi Impérial, et Chouchou dégustait carrément tout un menu vapeur avec un Genmaicha. Avant de partir, je n'ai pas oublié de racheter du Tie Guan Yin Impérial, un excellent Oolong dont je venais juste de terminer ma réserve.

Le tram nous a ensuite déposés au Sablon, où Philou nous a entraînés à L'Univers du Thé, boutique que nous avions repérée mais encore jamais visitée. Le grand choix de rooibos ne m'a guère intéressée; en revanche, j'ai apprécié les petits cloches de verre qui permettaient de sentir les mélanges et repéré deux ou trois verts japonais à l'odeur prometteuse. Et puis alors que je m'apprêtais à ressortir les mains vides, Philou m'a signalé une tisane qui ressemblait à une salade de fruits: la Luna Park, mélange de morceaux de pomme, d'ananas, de papaye, de noix de coco, de cannelle, d'amandes grillées, de cassis et de popcorn. Toujours à la recherche de boissons chaudes à consommer le soir à la place du thé vert qui m'empêche de dormir, je me suis laissée tenter et j'en ai embarqué cent grammes. (Verdict après testage: miam!) J'ai également craqué pour un bol japonais à la forme irrégulière, gris anthracite moucheté de noir. J'ai demandé le prix: "49€", m'a répondu la dame qui tenait la caisse. "Euh, le set de quatre?" ai-je bredouillé naïvement. Non, l'unité. Mais il était si beau, et j'avais justement dans mon porte-monnaie un billet de 50€ que m'avait remis le matin même une acheteuse eBay contre un pendentif que je ne portais plus. "Au revoir, petit billet", ai-je fait mine de sangloter en le posant sur le comptoir. "Bienvenue, petit billet!" a répliqué la dame en se frottant les mains avec un grand sourire.

Direction le centre-ville et la rue Antoine Dansaert, au tout début de laquelle se trouve une autre boutique que je n'avais jamais remarquée: le Nong Cha. Philou m'y a offert du You Zi Huo Cha, un thé vert façonné aux fleurs de pamplemousse dont il me vantait la sublimitude depuis sa descente de l'Eurostar. (La dégustation effectuée le soir même a prouvé qu'il ne mentait pas: ce truc est une tuerie interstellaire.) La longue file d'attente qui nous précédait m'a laissé tout le loisir d'admirer la tenue de la vendeuse. Lorsque notre tour de passer en caisse est enfin arrivé, je l'ai complimentée sur sa jupe que je trouvais très belle. "C'est une de mes créations, mais il n'y en a plus", m'a-t-elle répondu. Voyant que j'hésitais à la croire, elle a ajouté: "Je suis styliste, je vends mes vêtements dans une autre boutique". Et elle m'a sorti une carte de visite que j'ai identifiée avant même de voir le nom inscrit dessus. "Alizari! Vous êtes la créatrice d'Alizari? J'ai une jupe de chez vous que j'adore!". Apparemment, elle tient Nong Cha le jour et dessine ses modèles la nuit. Pas étonnant qu'elle ait l'air un peu fatigué... Il restait encore d'autres établissements à visiter, mais 18h30 sonnait déjà et les commerçants bruxellois ferment tôt. Tant pis, ce sera pour un prochain week-end!

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Connais-tu la Septième tasse, rue du Bailli?

ARMALITE a dit…

Oui, d'ailleurs nous sommes passés devant samedi. Mais une fois, je leur ai acheté deux mélanges que j'ai trouvés très mauvais tous les deux, et cela m'a considérablement refroidie.

Anonyme a dit…

Pour le moment je ne connais que leurs thés aromatisés et je les trouve vraiment délicieux. Tant à l'odeur que gustatifs. Quels étaient tes mélanges, pour ne pas les tester? : ) Merci en tout cas pour ces nouvelles adresses de bons thés à Bruxelles !

ARMALITE a dit…

L'un d'eux était le "Phiktre d'amour", et l'autre j'ai oublié.