mardi 12 janvier 2010

Le sevrage continue

Dans quelques jours, ça fera quatre ans que j'ai arrêté de fumer. Du jour au lendemain, je suis passée d'un demi-paquet quotidien depuis 18 ans à une clope taxée par-ci par-là quand je faisais une soirée avec des potes. Les deux premières semaines, j'ai trouvé ça dur, mais j'ai bu beaucoup de thé, mâché plein de chewing-gums sans sucre, et petit à petit l'envie m'est passée. Ma toute dernière cigarette remonte à plus d'un an et demi; j'ai tiré deux taffes dessus et, dégoûtée, je l'ai écrasée sous mon talon. Autant pour la légende urbaine qui veut que l'arrêt de la clope soit un processus infernal, et que l'ex-fumeur reste en danger de rechute jusqu'à la fin de sa vie.

Là, ça fait deux semaines que j'essaie d'arrêter les chaussures (d'en acheter, pas d'en porter, hein - surtout par les températures abyssales qu'il fait en ce moment), et je trouve ça vachement plus difficile. D'ailleurs c'est simple, je passe toute mes soirées à surfer sur les sites de Sarenza, Spartoo, Asos, Amazon et eBay en tapant les mots-clés "Chie Mihara", "Hush Puppies", "Shellys" et "Pura Lopez". Quand Miss Sunalee m'a dit, en rentrant d'une virée soldes rue du Bailly, que Les Anonymes avaient mes Koketa soldées à 159€, j'ai eu un tout petit peu envie de faire mon ex-madame Cantat d'aller prendre un cours de noeud coulant. Mais j'ai résisté (probablement aidée en cela par les températures abyssales susmentionnées - pour une fois que je me réjouis d'être frileuse!).

A ce jour, le dérapage de Paris excepté, je ne compte aucune nouvelle acquisition à mon actif depuis le 1er de l'An. Je suis même en train de liquider une partie de ma collection sur eBay: les modèles qui ne correspondent plus à mes goûts du jour ou qui sont un peu trop grands pour moi. Certaines paires, notamment de sublimes et extravagants escarpins à bout rond Christian Lacroix, ou de non moins sublimes et extravagantes mules Prada à talon aiguille, me posent un véritable cas de conscience. Je les ai payées une fortune; je les adore, mais je ne les porterai jamais parce qu'elles ne collent pas du tout avec mon style de vie. Elles sont pareilles à de lourds reproches qui m'assaillent chaque fois que j'ouvre mon placard à chaussures. Je devrais probablement m'en séparer, mais ça me fend le coeur.

En attendant, pour remédier à ma frustration - ou compter les points durement remportés sur mon addiction -, j'enregistre la photo de toutes les paires que je n'achète pas. Un de ces quatre, je vous en ferai une mosaïque, et vous mesurerez alors l'étendue exacte de mon héroïsme.

8 commentaires:

anneso a dit…

On est avec toi à fond !!!
Je NOTE l'humour noir dans ton billet et j'ai beau essayer d'être consternée,nan,en fait,l'humour noir,j'aime...le summum étant atteint avec la couv de Charlie Hebdo le lendemain du 11 septembre 2001.

mimou a dit…

Courage!
je vais peut être pouvoir t'aider à faire du vide. Par contre pourrais tu me donner ton pseudo de vendeur?

Merci!

Miss Sunalee a dit…

Bravo ! Je t'encourage à tenir ta résolution... Moi par contre, ce n'est pas vraiment ça, en même temps, ce n'était pas une de mes résolutions, donc je fais ce que je veux !
Par contre, celle d'écrire un peu plus sur la musique commence tout doucement à se réaliser sur http://bruxellesbangkokbrasilia.wordpress.com

Bon séjour dans le Sud et ramène-nous du soleil et de la chaleur !

lul'oups a dit…

Aïe aïe aïe, sache que je ne saurais te rendre responsable de tout ce qui va suivre mais, c'est quand même toi qui m'a fait découvrir Sarenza!!
Chaussant du 42 j'ai beaucoup de mal à trouver chaussure à mon pied (ahah), et je préfère en général essayer avant d'acheter, je n'ai donc jamais cherché à acheter des chaussures sur le net.
Donc la semaine dernière, je surfe sur Sarenza et tombe en amour avec une paire de bottines Clark's qui vaut en moyenne 3 fois le prix des chaussures que j'achète habituellement! J'ai craqué donc! Et deux jours plus tard, je n'avais plus de boulot!!! Et là je découvre que les petits Puma que j'aime déjà d'amour ont droit à une 2ème démarque!
Ne pas craquer, ne pas craquer, ne pas craquer...

ARMALITE a dit…

Mimou: aïe, trop tard, la plupart de mes ventes sont terminées et les autres prennent fin demain vers 11h du mat', mais si tu veux jeter un coup d'oeil laisse-moi dans un com que je ne publierai pas une adresse où t'envoyer mon pseudo de vendeuse.

Anonyme a dit…

Ici Zorro:
Pour les pompes qui collent pas à ton style de vie et qui sont belles pour t'en séparer, j'ai une idée. POurquoi tu organiserais pas, de temps en temps, une "soirée costumée" chez toi, où toi et ton ami devraient vous habiller de manière pas habituelle et faire une bouffe un peu spéciale, par exemple? Ce serait l'occasion de les porter!Et tu pourrais peut-être convaincre ton homme de s'habiller en boubou ou en Lawrence d'Arabie, qui sait????

ARMALITE a dit…

Zorro: lol. Notre appart bruxellois est bien trop petit pour recevoir, je déteste me déguiser et le seul personnage qu'évoquent ces pompes, c'est "une pétasse friquée". Mais merci quand même pour ta suggestion ^^

La princesse a dit…

ça me rassure de voir que je ne suis pas la seule avec le même genre de résolutions...J'ai vraiment trop de chaussures, je ne sais plus ou les ranger, donc, je pense tenter le sevrage chaussures en 2010.

J'ai même reposé une paires de derbies sublimes chez Stijl, hyper bien soldés. Et je ne le regrette..pas trop.