lundi 11 janvier 2010

Snowed in


Samedi, un superbe blizzard a fait rage toute la journée à Bruxelles. Hier, la neige ne tombait plus que par intermittences, mais les trottoirs étaient en piteux état et la température encore assez basse pour nous dissuader d'aller cinéma comme prévu. Tant pis pour "Where the wild things are": nous n'avons pas mis le nez dehors ce week-end.

A la place, nous avons fait la grasse matinée, bien mangé malgré un frigo passablement vide, regardé quelques épisodes de la deuxième saison de "Dr. House", pris des photos de Régis, dessiné, fait le ménage et surtout rangé. Mes étagères et placards, qui ne sont jamais très en désordre dans le pire des cas, ont vu leur contenu impitoyablement trié et réorganisé. J'ai fait du vide dans mes fournitures de scrap et enfin trouvé un contenant approprié pour ma collection grandissante de vernis à ongles (des petits meubles à tiroirs Muji en plastique transparent).

Par ailleurs, j'ai commencé deux nouveaux carnets:

- Un tout petit, illustré par Benjamin Lacombe pour La Marelle, sur lequel j'ai noté les CD et les livres dont j'ai envie. Il restera en permanence dans mon sac pour me permettre de faire des recherches ciblées lorsque je vais chez Pêle-Mêle ou le bouquiniste de Monpatelin.

- Un plus grand, ligné et illustré d'une toile de Magritte, offert par Kris et Céline lors de leur dernière visite à Bruxelles. En commençant par le début, on y trouve mon "ongoing to-do list", c'est-à-dire les choses que je veux ou dois faire mais pour lesquelles je n'ai pas de deadline précise; chaque tâche accomplie est ensuite barrée au stylo-gel rose fluo. Et à la fin, j'ai décidé de noter les rentrées d'argent dues à mes différentes (re)ventes sur eBay ou Amazon Marketplace: ça correspondra à la somme que je peux dépenser en chaussures ou autres plaisirs pas indispensables.

Sinon, hier midi, j'ai improvisé une petite bouffe que j'appellerai les spaghetti fond-de-frigo. Dans une sauteuse, j'ai fait revenir un oignon rouge émincé avec deux cuillères à soupe d'huile d'olive; j'ai ensuite rajouté 400 g de coulis de tomates nature, 100g d'olives noires dénoyautées hachées, 100g de jambon cru italien coupé en petits morceaux et plein de poivre. Cette bête sauce versée sur deux bols de spaghetti complets nous a fait pousser de grands soupirs satisfaits et repus. J'aime cuisiner avec trois fois rien et voir briller les yeux de Chouchou ♥

3 commentaires:

piti mimile a dit…

il en reste ?

ARMALITE a dit…

Deux jours après? Dans cette maison? Tu es fou ou quoi?

piti mimile a dit…

oh ? bon ben je viderai les sushis de pôpa et môman