vendredi 5 février 2010

Dialogue de sourds

Extrait d'une conversation sur Skype avec mes parents, à l'instant:

Mère: Ca va?
Moi: Pas trop, je viens de passer une vraie bonne journée de merde.
Mère: Oh tiens, tu as un bouton sur la lèvre!
Moi: Oui, c'est pour couronner la journée de merde que je viens de passer.
Mère: Et sinon, tout va bien?

J'ai crié un peu.

Mère: Qu'est-ce qui ne va pas?
Moi: Financièrement c'est la cata ; j'ai de gros problèmes de trésorerie à cause du système de paiement en deux fois que pratique mon client principal, et je risque de me retrouver au chômage technique au mois de mars parce que le texte dont je suis censée commencer la traduction à ce moment-là ne sera peut-être pas encore disponible. Je me demande si je ne vais pas devoir revendre l'appart de Monpatelin.
Mère: Revendre l'appart de Monpatelin? Mais pourquoi?

J'ai crié plus fort. Père s'est exclamé: "Ah, ne nous gueule pas dessus, hein!". Je leur ai dit que je leur parlerais plus tard et j'ai raccroché.

Là je suis en train de pleurer un tout petit peu. C'est rien; c'est nerveux; ça va passer.

12 commentaires:

Julie (la fille qui dort avec une giraphe appelée Joséphine) a dit…

Je suis de tout coeur avec toi Armalite!
Moi aussi les finances ce n'est pas trop ça en ce moment.Enfin ca va,je ne suis pas à la rue non plus mais bon c'est clair que je vais devoir faire attention. Pour info ,je me coltine également un charmant bouton juste au dessus de ma lèvre supérieure. So glam'!
Et demain je vais au resto avec des copines,je doute fort qu'il soit parti d'ici là.
Enfin comme ça tu sais que tu n'es pas la seule.Le point positif, c'est que ça s'accorde parfaitement avec tes nouvelles résolutions pour l'année 2010 ;-)...
C'est normal d'avoir un peu le cafard face à ce genre de problèmes.
Courage ,ca finira probablement mieux que tu ne le penses.

ARMALITE a dit…

Merci Julie; c'est clair que ma situation n'est pas dramatique et qu'il y a bien pire!

Cécile de Brest a dit…

Oui, il y a toujous pire mais ce n'est pas pour ça que c'est plus facile à supporter (enfn, je parle pour moi, qui suis une vraie égoïste !!)
Je te comprends tout à fait, courage !

Ladypops a dit…

J'aimerais avoir pleins de choses positives à te dire pour te remonter le moral. Mais après avoir passer 2 ans d'incertitude totale à la création de notre entreprise, je sais bien que dans ce domaine, il n'y a que les versements déposer sur notre compte qui nous rassure.

Alors, je vais faire la danse de la tune pour commencer. Ensuite, je vais résoudre très vite le problème de couture qui me casse les pieds pour le faon. Comme ça, tu recevra un petit paquet sans avoir rien dépensé. Et pleins, pleins d'ondes positives !

Courage.

ARMALITE a dit…

Oui hein, on a beau savoir qu'on va être payé, on ne se sent bien que quand les sous sont effectivement sur le compte!
Merci pour les ondes positives, et j'ai hâte de voir mes petits amigurumi!

ARMALITE a dit…

Oui hein, on a beau savoir qu'on va être payé, on ne se sent bien que quand les sous sont effectivement sur le compte!
Merci pour les ondes positives, et j'ai hâte de voir mes petits amigurumi!

Moi a dit…

:hug:

Mains Déshydratées a dit…

T'as besoin de combien ?

ARMALITE a dit…

Autre Moi: merci, c'est toujours bon à prendre.
Krissounet: je lolerais bien si je te soupçonnais pas d'être sérieux. Alors, c'est super gentil, hein, mais tu te doutes que j'accepterai jamais. Mes amis ne sont pas mon banquier. Mais merci, vraiment :-)

Anonyme a dit…

Il y a des périodes comme ça où tout nous semble vraiment aller de travers. Courage, elles finissent toujours par passer :)

Mélusine

Petiteflo a dit…

Les tunes, THE big problème quand on est indépendant (même salarié d'ailleurs, en ce moment je doute que beaucoup de gens vivent dans le luxe)... En deux ans j'ai perdu plus de la moitié de ce que j'avais placé financièrement dans ma librairie et je suis passée au smic donc je comprends tes inquiétudes.
Côté parents, cette conversation me parle aussi... les miens sont tellement sur la brêche que je me retrouve souvent avec un téléphone qu'on me raccroche au nez car on va vite à l'essentiel et qu'ils ne prennent plus le temps d'un mot de plus même pour souhaiter connement une "bonne soirée" ;-)

ARMALITE a dit…

Oui, c'est dur pour tout le monde en ce moment, hélas... Et je pense que je ne fais même pas partie des personnes les plus affectées, loin s'en faut. Simplement, les problèmes qui déséquilibrent toute ma gestion par ailleurs assez prudente et pointilleuse viennent de sources extérieures sur lesquelles je n'ai pour ainsi dire aucune prise, et ça, ça me fait flipper.