jeudi 4 février 2010

"Les lettres des fées séchées de Lady Cottington"

Dans une autre vie - soit à Nantes, aux alentours de 1995, alors que j'étais mariée avec Le Breton -, j'ai acheté et dévoré "Le livre des fées séchées de Lady Cottington". J'étais alors en plein dans ma période "faerique" (au point de me faire tatouer une licorne sur l'omoplate gauche) et j'achetais tout ce qu'on pouvait trouver en France sur le Petit Peuple. Soit pas grand-chose d'origine anglo-saxonne, en cette époque pré-Amazon. La traduction très réussie de ce bel album, bourré de clins d'oeil à Arthur Conan Doyle et irrévérencieux juste ce qu'il fallait, m'avait enchantée. Elle fut parmi les premiers volumes d'une collection qui devait grandir au fil des ans jusqu'à atteindre un volume déraisonnable, et être peu à peu liquidée comme je tournais mon intérêt vers d'autres sujets.

Aujourd'hui, mes livres sur les fées, les lutins et les sorcières n'occupent plus qu'une demi-étagère de la bibliothèque de Monpatelin. Pourtant, lorsque j'ai vu Brian Froud dédicacer debout pendant le festival Trolls & Légendes en avril dernier, j'ai craqué et acheté, pour me le faire dédicacer par cette icône de la fantasy, "Les Lettres des Fées Séchées de Lady Cottington". Qui a passé les neuf mois suivants sur une étagère, à attendre que je sois dans l'état d'esprit propice à un petit trip nostalgie. C'est arrivé mardi soir , pendant que j'étais bloquée dans ma progression à Zoo World et que je cherchais désespérément un moyen de m'occuper sans décoller de devant mon PC.

Verdict? "Les Lettres des Fées Séchées..." est un très bel ouvrage, contenant de véritables enveloppes à ouvrir, des missives à déplier pour les lire et même des simili-photos sur papier d'époque - un régal pour les amateurs de livres animés comme moi. Sa superbe réalisation, qui reprend la maquette anglaise, est à peine entachée par quelques monstrueuses fautes de grammaire dans la traduction (fautes dont je ne peux, cependant, garantir qu'elles ne figuraient pas déjà dans la VO et n'ont pas été commises intentionnellement). Quant au contenu, je dirais qu'il perd une grande partie de son intérêt si on n'a pas lu d'abord "Le Livre des Fées Séchées...". Dans le cas contraire, en revanche, il offre un complément savoureux autant qu'érudit, avec ses traits d'humour faisant allusion à la vie et à l'oeuvre de nombreuses personnalités de la fin du XIXème et du début du XXème siècle. On sent qu'il a été conçu par des gens cultivés et malicieux, un mélange que j'affectionne particulièrement. Bref, je le recommande chaudement à tous ceux qui avaient lu et aimé "Le Livre des Fées Séchées..." ou qui sont sensibles à cet univers.

2 commentaires:

funambuline a dit…

Il me semble qu'à chaque fois que je lis ton blog, ma PAL crie famine.

ARMALITE a dit…

Y'a pas de raisons que je sois la seule à me ruiner en bouquins ^^