jeudi 18 février 2010

"Tamara Drewe"

Il y a de ça déjà presque 10 ans, j'avais été conquise par "Gemma Bovery", un très beau et très dense roman graphique de Posy Simmonds qui s'inspirait librement de "Mme Bovary" dont il transposait l'histoire de nos jours.

L'an dernier, Posy Simmonds (par ailleurs dessinatrice vedette du Guardian) a récidivé en publiant "Tamara Drewe", basé cette fois sur un roman de Thomas Hardy, "Loin de la foule déchaînée". N'ayant pas lu ce dernier, je n'ai pu m'amuser à comparer les deux intrigues, ce qui a un peu diminué mon plaisir de lectrice. Un peu, mais pas beaucoup. Je suis toujours aussi fan des dessins de l'auteur, de sa façon de mélanger bédé et textes écrits, de son talent pour retranscrire les émotions et les failles de ses personnages.

Tamara Drewe, donc, est sexy en diable et bosse dans la presse-poubelle. A la mort de sa mère, elle revient dans le village de son enfance, où les ados n'ont guère d'autres distractions que lancer des oeufs sur les voitures ou effrayer les vaches. Voisine d'une retraite d'écrivains, elle ne va pas tarder à mettre toute la communauté en émoi avec son charme incendiaire et ses divagations amoureuses... jusqu'au drame final, à la fois absurde et poignant.

Les deux romans graphiques de Posy Simmonds sont disponibles en français chez Denoël.

Aucun commentaire: