jeudi 15 avril 2010

Ce qui a changé depuis la dernière fois

- La sortie C6 Ouest de la station d'Ikebukuro est désormais dotée d'un escalator et d'un auvent. Bien pratique quand on est super chargé et/ou qu'il pleut à verse, comme le jour de notre arrivée. Par ailleurs, les couloirs menant de ladite sortie au hub central de la gare ont été transformés en pseudo quartier chic de Paris circa 1900 avec du fer forgé partout, des noms français qui une fois sur deux ne veulent rien dire et une profusion de boulangeries qui vendent des gâteaux roses ou verts.

- Il y a des SDF dans le métro. Ils ne jouent pas d'accordéon et ne font même pas la manche: en bons Japonais, ils se contentent de dormir par terre sans déranger personne. Mais ça fait un choc de constater qu'ici aussi, la pauvreté augmente. Ou se déplace-t-elle seulement au chaud et à l'abri pendant les averses glacées? Jusqu'ici, je n'avais connu Tokyo que sous le soleil.

- On commence à trouver dans Tokyo des stands qui vendent des jus de fruits ou de légumes frais. Bon d'accord, on est encore loiiiiiin de l'originalité et de la variété de Guapa, mais étant donnée la difficulté, pour le touriste moyen, d'obtenir sa dose quotidienne de vitamines durant un séjour au Japon (pays où les fruits et légumes sont si chers qu'on les vend à l'unité!), c'est toujours mieux que rien.

- Maintenant que le Kimi Ryokan a installé le wifi, mais qu'on ne le capte qu'au rez-de-chaussée, la salle commune est prise d'assaut par les clients équipés de portables. Les prises électriques sont chères. Pendant que je tape ceci, une Espagnole achève la conversation de plus d'une demi-heure qu'elle vient d'avoir sur Skype. En face de moi, deux Italiens (une mère et son fils, ou une cougar et son boytoy) apprennent le japonais sur internet en se partageant une paire d'écouteurs.

- Nestlé doit être en délicatesse avec la chaîne Family Mart, parce qu'on ne trouve plus de Kit-Kat aux parfums délirants dans ces supérettes ouvertes 24h/24. Moi qui viens de passer deux ans et demi à fantasmer sur ceux au chocolat blanc et aux graines de vanille, snif!

4 commentaires:

anneso a dit…

Moi qui croyais que les japonais mangeaient hyper sainement!

Emilie a dit…

Je suis étonnée pour les légumes, les fruits je savais qu'ils étaient très chers par contre...pourtant la cuisine japonaise a l'air tellement bonne, équilibrée et diététique, c'est étonnant non?
Dépaysement garanti grâce à ton post en tout cas, merci!

ARMALITE a dit…

En fait, les Japonais mangent beaucoup de poissons et autres bestioles sorties de la mer, et très peu de sucre puisque même leurs pâtisseries n'en contiennent presque pas (oui, elles sont infâmes). Puis pas mal d'algues et de tofu. Et surtout, ils consomment des portions minuscules. A titre d'exemple, nous avons mangé au KFC le midi de notre arrivée: le menu de base, c'était deux morceaux de poulet et douze frites. En France, c'est 4 morceaux et deux fois plus de frites. Aux USA, ça doit être 6 morceaux et le triple. Y'a pas de mystère...

Princesse Audrey a dit…

J'étais convaincue que les Japonais consommaient plein de fruits et légumes... Oh la déception...
J'espère que ton séjour se passera bien, et que l'après-midi qui te restait hier a été intéressante !
Amuse-toi bien aux studios Ghibli aujourd'hui !!