samedi 24 avril 2010

Ce qui a changé depuis la dernière fois (suite)

- Les Japonais se mettent à manifester pour l'écologie. En une semaine, nous avons croisé quatre manifs différentes visant (un peu ambitieusement peut-être) à sauver la planète ou (plus modestement) à interdire la chasse à la baleine. Bien entendu, tout ceci se fait dans l'ordre et le calme, sous la supervision de deux paires de policiers en uniforme. Mais quand même.

- Les Lolita Goth ont disparu! Dimanche dernier, il n'en restait que deux spécimens tout de rose vêtus sur le pont du Meiji-Jingu qui était autrefois leur lieu de rasseblement. Dans les boutiques de Takeshite-Dori, le noir, la dentelle et les froufrous ont cédé la place aux teintes pastel, aux fleurettes et aux canotiers. C'est tout juste si Atelier Pierrot et Alice et les Pirates survivent encore au sous-sol de Laforêt, l'équivalent du 109 dans Omotesando. Très triste je suis.

- Disparu également, le Coca light. Désormais, on ne trouve plus que du Coca gras (bourré de sucre, donc) ou du Coca Zéro (sans sucre, mais aussi sans goût). Pourquoi, mais pourquoiiiiii?

Par contre, ça n'a pas changé en 5 ans (et ça mérite d'être noté): le tarif des chambres du Kimi-Ryokan, du Japan Rail Pass, des tickets de métro et des timbres tarif monde. A croire qu'il n'y a pas d'inflation au Japon.

Aucun commentaire: