lundi 5 avril 2010

Les brunchs du dimanche (4): L'orangerie d'Egmont


Au plaisir de tester un nouvel endroit pour bruncher s'ajoutait celui de retrouver Miss Sunalee et diane cairn, que nous n'avions pas vu depuis plus d'un mois parce qu'ils étaient partis en vacances au Vietnam. Une averse intempestive s'est bien déclenchée comme nous sortions du métro, nous forçant à nous réfugier dix minutes sous l'auvent de chez Tiffany; mais heureusement, le ciel s'est ensuite dégagé et nous avons pu gagner l'orangerie sans encombre (bien qu'en titubant, pour 50% d'entre nous, sur des talons de 12 fort peu adaptés à la gadoue qui régnait dans le parc).

Cadre: Le restaurant de l'orangerie est un bel endroit à la déco rouge et blanche, inondé de lumière par d'immenses baies vitrées. On peut s'y installer à des tables traditionnelles ou à un comptoir, et la grande salle comporte une mezzanine pour les convives qui préfèrent une atmosphère plus feutrées. Par beau temps (entre le 14 et le 16 juillet, approximativement), on peut manger dehors dans l'orangerie même, et ce doit être assez agréable.

Nourriture: Le brunch proposé était assez classique. Pour 25€, nous avons eu droit à l'assortiment habituel de viennoiseries et de brioches, à des jus de fruits frais, à un choix respectable de salades froides, de crudités, de charcuterie et de fromage, ainsi qu'à un bar où un cuisinier préparait à la demande crêpes ou omelettes garnies selon les desiderata du client. En revanche, hormis les omelettes en question, il n'était proposé qu'un seul plat chaud, ce que j'ai trouvé un peu léger. Et les boissons chaudes étaient en supplément.

Service: L'hôtesse et le cuisinier étaient charmants. On ne pouvait hélas pas en dire autant de notre serveur. Quand Chouchou et moi lui avons demandé s'il avait du thé vert, il nous a toisé d'un air méprisant: "Ben évidemment!". En fin de repas, comme nous nous attardions à table pour bavarder avec nos amis, il est revenu plusieurs fois voir si nous voulions commander autre chose, et quand nous avons fini par lui réclamer l'addition, il a lâché sur un ton aigre: "Oui, c'est une bonne idée". Espèce de déplaisant, va.

En résumé, je dirais que le cadre est agréable et le brunch lui-même dans une honnête moyenne, sans plus. Le Cook & Book et le Bla Bla & Gallery continuent pour l'instant à planer très haut en tête de ma liste des brunchs bruxellois. Ce qui ne nous a pas empêché de passer un délicieux moment entre amis à discuter de voyages. Parce que la bonne compagnie, par un dimanche pluvieux, c'est quand même bien plus important que la déco ou le contenu de l'assiette.

1 commentaire:

Miss Sunalee a dit…

Bien mais sans plus, c'est exactement ce que j'en ai pensé. Quant au serveur en question, je le connais de certains vernissages où il est toujours comme ça aussi, plus cynique que vraiment désagréable en fait.

En tous ca, j'étais très contente qu'on aie pu discuter entre nos deux voyages !