samedi 31 juillet 2010

I love Le Castellet

J'aime Le Castellet. C'est ici que je venais manger les sublimes crêpes et galettes du Roy d'Ys avec mes potes de jeux de rôles quand j'avais vingt ans, ici que Soeur Cadette et David se sont mariés en 1999, ici que j'ai emmené Chouchou prendre des photos lors du tout premier week-end où il est venu me rendre visite dans le sud de la France.

Ce petit village médiéval perché sur un escarpement et interdit aux voitures a su préserver tout son charme provençal. Ses ruelles pavées et tortueuses à souhait forment un micro-labyrinthe dans lequel il fait bon se perdre. Ses portes cochères sont propices aux étreintes furtives; ses multiples échoppes proposent bijoux en argent et en pierres semi-précieuses, bougies à l'ancienne, parfum d'ambiance artisanal, poèmes écrits à la demande du client, navettes à la fleur d'oranger, cigales en terre cuite, saladiers en bois d'olivier odorant, tableaux aux couleurs éclatantes comme les champs de lavande ou les flots de la Méditerranée. Les plantes grimpantes dégoulinent sur les façades et les jardinières fleurissent aux balcons en fer forgé. Depuis les fortifications, on peut embrasser du regard tout le paysage alentour avant d'aller se rafraîchir à la terrasse d'un charmant café.

Je n'étais pas remontée au Castellet depuis plusieurs années, mais cet après-midi, Etre Exquis et moi avions quelques heures à tuer agréablement, et cela m'a paru la destination idéale. J'ai fait pour Postcrossing une razzia de cartes postales touristiques encore jamais vues ailleurs, et déniché un ravissant collier orné de fleurs en émail dans les tons rouge/pêche/beige qui coûtait une bouchée de Poilâne. J'ai pris plein de photos assez ratées à cause de la lumière trop vive du soleil qui bouffait toutes les nuances. J'ai découvert le jus de pastèque givré et vidé mon verre à la paille en poussant des râles de bonheur (devinez à base de quoi seront mes prochains smoothies maison?). J'ai rechargé mes batteries plutôt à plat après un début d'été assez pénible sur beaucoup de plans, et cette petite parenthèse partagée avec quelqu'un que j'aime profondément m'a fait un bien fou.

3 commentaires:

Katell a dit…

Tiens, tiens, y'a un moment que je ne suis pas allée dans ce coin. J'aime bien aller au Castellet, profiter de l'ambiance tout en flanant dans les boutiques.
Sinon, dans les environs, j'ai une certaine tendresse pour La cadière d'Azur, beaucoup plus calme que Le Castellet mais beaucoup de charme aussi !

ARMALITE a dit…

C'est vrai, j'aime bien la Cadière aussi... Mes parents y avaient des amis proches qui possédaient un vignoble et on allait parfois s'y balader le dimanche en automne :-)

Anonyme a dit…

Consequently he should manage apprenticeship under a reliable translator or interpretation company.
Give also provide an electronic copy an individual wish.


Here is my web-site - leczenie boreliozy