dimanche 7 novembre 2010

Les brunchs du dimanche (6): Le Rustique


Plus les jours raccourcissent, plus le temps se fait déprimant, plus le brunch dominical devient obligatoire pour ne pas passer une deuxième moitié de week-end parfaitement déprimante. Ce midi, donc, Chouchou et moi nous sommes rendus au Rustique, une boulangerie très connue qui propose également de la restauration dans son arrière-salle et sa petite cour intérieure quand le temps le permet (du 13 au 15 juillet environ à Bruxelles) (non, je suis pas mauvaise langue, je suis juste réaliste).

Le cadre est agréable dans un genre plus traditionnel que branché. La carte présente tout un tas de gourmandises sucrées ou salés, allant du petit-déjeuner au goûter en passant par de véritables plats complets. Mais c'est pour bruncher que nous sommes venus. La formule comprend un jus d'orange pressée, une boisson chaude, deux couques (=viennoiseries en belge) ou des petits pains, du beurre, de la confiture, du jambon cuit et cru, du fromage, des oeufs brouillés au saumon et de la salade. Classique mais toujours sympa. Premier hic: il ne reste plus de couques à part un chausson aux pommes et quatre carrés au chocolat et à la crème. Moi qui rêvais de croissants trempés dans un chocolat chaud... Je me rabats sur un croque Hawaï et des oeufs à la coque. Quant à Chouchou qui n'aime pas le saumon, il demande à remplacer ses oeufs brouillés par de simples oeufs au plat - deux fois, car les jeunes serveurs pas hyper dégourdis (ou peut-être juste débutants) font plusieurs aller-retour en cuisine avant de réussir à prendre notre commande définitive.

Le brunch de Chouchou arrive assez vite. Rien à dire sur la partie sucrée, avec une jolie théière, du thé en sachet mais de bonne qualité, des couques dégoulinantes de sucre et de gras. L'assiette salée qui lui succède est magnifique, avec une croquette de crevette et un ramequin de velouté de chicon en plus des ingrédients annoncés sur la carte, mais... les oeufs brouillés au saumon n'ont pas été remplacés et il n'y a pas de pain pour manger avec toute cette charcuterie et ce fromage. Double faute. Quant à moi, je trouve un drôle de goût à mon croque Hawaï (on dirait que l'ananas a mariné dans de l'alcool), et mes oeufs à la coque me sont servis également sans pain. Heureusement que le Rustique est une boulangerie à la base... Je réclame; on m'apporte un panier contenant trois tartines de pain aux céréales qui déchire sa mémé.

Au final, j'en pense quoi? Qu'à 14€, le brunch est d'un excellent rapport qualité-prix, mais qu'il vaut mieux venir tôt ou réserver ses couques par téléphone (oui, c'est possible, je le tiens de la patronne en personne). Que l'endroit est agréable, mais que le service laisse vraiment, vraiment à désirer. Exemple: une dame assise derrière nous est venue avec un bébé; à un moment, elle a besoin de le changer et demande à la serveuse où elle peut s'installer. Alors qu'il y a pléthore de coins libres, la serveuse lui désigne le canapé situé à 50 cm de notre table. Euh, nous préférons notre déjeuner sans l'option "parfum couche pleine", merci. Je veux bien mettre ça sur le compte de l'inexpérience de la jeune femme, mais ça reste le genre de détail qui me gâche un repas.

Le Rustique
Place Georges Brugmann, 27
1050 BRUXELLES
Tel: 02 345 61 93

6 commentaires:

Cécile de Brest a dit…

Formidable le coup du nez dans le caca sans avoir rien demandé !
Pas très douée ou pas très futée (ou les deux !)cette serveuse, non ?
Je lis religieusement tous tes posts sur les restos de Bruxelles, j'aimerais tellement que chéri s'y fasse muter !
Pour le moment, le plus près qu'on ait fait, c'est la Picardie, mais on se rapproche, je ne désespère pas !!

ARMALITE a dit…

Oui, malgré un climat pas terrible, Bruxelles est une ville où il fait bon vivre :-)

Anonyme a dit…

Eh beh, plutôt écoeurant le coup du bébé ! Est-ce que l'euthanasie est autorisée, dans ce cas? Moi aussi ça m'aurait salement gâché le repas...

C'était Zorro, qui pourtant aime bien les gosses à condition qu'ils aient passé le stade "usine à m... automatique" et que je puisse les rendre à la fin de la journée !

ARMALITE a dit…

La maman a eu plus de bon sens que la serveuse; elle a dit qu'elle ne voulait pas nous déranger et a demandé qu'on lui indique un autre endroit.

Cécile de Brest a dit…

Côté climat pourri je crois que rien ne me fait peur, je suis une Bretonne qui vit en Picardie...

ARMALITE a dit…

Oh, alors, tu as toutes tes chances de te sentir bien ici! La vie n'est pas très chère, et niveau culture, c'est un vrai bonheur...