mardi 9 novembre 2010

Où je continue à broyer du noir

Je viens juste de découvrir qu'une assistante éditoriale avec qui j'avais bossé pendant 5 ans s'était suicidée la semaine dernière et qu'on l'avait incinérée hier. Elle s'appelait Stéphanie; elle avait 33 ans. Nous n'étions pas proches et j'ignorais complètement ce qu'elle était devenue ces dernières années; aussi, je ne vais pas prétendre que j'ai du chagrin. Mais cette nouvelle m'attriste quand même. Et je me demande ce qui est pire: ne plus avoir le goût de vivre au point de se supprimer si jeune, ou être arraché à la vie par une saloperie de maladie qu'on n'arrive pas à vaincre alors qu'on voudrait tant rester auprès des siens?

...Je sais, je me pose des questions très fun.

Mon gentil généraliste, à qui je disais quelques mois après la mort de Brigitte que j'avais l'impression d'être "cernée par le cancer", a fait une analogie intéressante. Il m'a dit que quand on venait de changer de voiture et d'acheter, mettons, une Classe A, on se mettait à ne plus voir que ça dans les rues. Mais qu'en réalité, il n'y avait pas plus de Classe A qu'avant - simplement, on les remarquait davantage.

J'aimerais pouvoir ôter ces lunettes que je porte malgré moi et qui, en ce moment, ne me laissent voir que la souffrance et le malheur. Je sais qu'il y a des gens qui mènent une existence relativement paisible jusqu'à un âge avancé. J'en ai quelques-uns pas plus loin que dans ma propre famille. Je voudrais arriver à me focaliser un peu sur eux, pour changer.

11 commentaires:

Capricorn a dit…

He be, comme ton medecin suggere concentre toi pour etre une d'eux.

Vit sereneiment et tu remarquera de plus en plus de personnes de "classe A" dans la rue :)

stupidboy a dit…

Isa je ne sais pas quoi te dire, mais tu as toute mon affection seb.

Ladypops a dit…

Elles vont s'en aller ces lunettes... avec le temps.

Courage, et pleins de pensées positives...

siobann a dit…

cette "crise" par laquelle tu es en train de passer, je l'ai vécu il y a 3 ans maintenant. helas je n'ai pas eu la même lucidité que toi face à elle. Le temps que je m'en aperçoive j'avais pris 30kg. Et j'avais peur, j'avais peur. Mais j'ai été accompagnée et j'ai travaillé sur les résonnances qu'il y a avait en moi face à cette maladie et la perte de mes proches. Aujourd'hui ça va bien et je sais que que cette douleur et cette peur que l'on pense insurmontable et immobilisante est surtout très utile pour avancer.
Je sais que tu n'es pas dans cet état d'esprit pour le moment mais le soleil va réapparaitre n'aie aucun souci là-dessus.courage

Mélanie a dit…

Je n'étais pas au courant pour Stéphanie, c'est toi qui me l'apprends. Très triste en effet. :/

Moi aussi, j'ai une impression de série noire autour de moi depuis quelque temps, même si ça me touche de moins près. Il serait temps que ça s'arrête, ça commence à faire beaucoup. Bises et bon courage pour tout ça.

FraiseDesBois a dit…

Moi aussi je vois beaucoup de classes A en ce moment, ton blog ces derniers temps me touches énormément, certaines choses raisonnent en moi. Même si je ne commente pas beaucoup, l'empathie n'en est que plus forte. Je positive au maximum, parce que c'est dans ma nature, mais c'était aussi dans la nature de celle qui est partie, bref je continue à envoyer des rayons de bonnes ondes, j'aimerais tant, parfois, faire plus.

ARMALITE a dit…

Ecoute, d'après ma prof de méditation, les bonnes ondes, ça marche! :-) Keep'em coming!

iibelle a dit…

alors si les bonnes ondes marchent en voilà un panier

biankacha a dit…

Je rajoute une couche de bonnes ondes et espère que les Classe A vont déserter tes rues très bientôt. Courage!

La princesse a dit…

L'effet classe A marche aussi pour les femmes enceintes. j'en vois partout depuis quelques mois...

Miss Sunalee a dit…

pidou pidou kissu !
(à défaut d'un message plus constructif, mais je suis toujours là si tu veux m'appeler/en parler...)