mercredi 29 décembre 2010

Ah oué, quand même

Voici le dernier paragraphe que j'ai traduit aujourd'hui:

"Au début, quand j'essayais de les branler en même temps, je n'y arrivais pas. Je n'arrivais pas à partager mon attention entre eux de manière égale; or, mieux vaut être concentrée quand on manipule ce qu'un homme a de plus fragile. Mais l'entraînement a fini par payer, et maintenant, ma technique est au point. J'ai enfin trouvé un domaine dans lequel je suis ambidextre."

C'est vraiment une bonne chose que je n'aie pas d'enfants. J'aurais beaucoup de mal à leur expliquer comment Maman gagne sa vie.

4 commentaires:

MTLM a dit…

C'est comme la batterie: c'est une question de souffle et de coordination des mains =D

ARMALITE a dit…

Ecoute, je suis obligée de te croire sur parole...

Les tests de Gridou a dit…

Et encore, tu ne fais "que" traduire =) T'imagines si t'avais été l'écrivain ? Ou la madame ambidextre =D

Un Homme a dit…

Bah si, facile...

"Maman traduit une histoire de boules pour Noël" ;)