mercredi 22 juin 2011

Régis dans la peau


Aujourd'hui, j'avais rendez-vous à 18h pour me faire tatouer Régis à l'intérieur de l'avant-bras gauche. Olivier m'a montré ses dessins dans différentes tailles; le plus petit me semblait encore bien gros, mais apparemment, il fallait au moins ça pour qu'on voie les dents de Régis et qu'elles puissent être teintées en blanc. Bon.

Olivier a commencé par me poser sur le bras une sorte de décalcomanie réalisé à partir de son dessin, et qui lui servirait pour tracer les contours de Régis sans se tromper ou faire d'erreurs de proportions.


Puis il s'est mis à encrer. D'abord le contour en noir, avec une aiguille assez fine car je ne voulais pas que le trait soit épais. Comme pour tous mes tatouages (celui-ci est le 3ème), j'ai trouvé ça désagréable mais supportable. La douleur est hyper localisée et s'évapore instantanément au fur et à mesure que le pistolet se déplace.


Le contour une fois terminé, Olivier a pris un "peigne" de treize aiguilles alignées, afin de couvrir plus vite la surface importante à teinter en rouge. Bizarrement, j'ai trouvé que ça faisait un peu moins mal.


Sur la photo ci-dessus, on voit bien que la peau réagit au traumatisme des piqûres répétées en rougissant et en gonflant. Par ailleurs, le pistolet dépose autant, sinon plus d'encre en surface qu'à l'intérieur; le tatoueur doit donc essuyer régulièrement la zone pour continuer à voir ce qu'il fait.

Le rouge une fois terminé, je commençais à souffrir vraiment et j'avais hâte que ça se termine. Mais j'ai serré les dents car je voulais tout faire en une séance. Olivier a rajouté du blanc pour les dents et l'oeil de Régis, puis il a posé des ombres pour lui donner un peu plus de relief. Enfin, il a tracé les coutures de son oeil. A ce stade, je n'en pouvais vraiment plus; la séance durait depuis deux heures et j'avais hâte que ça s'arrête.


Ta-taaaaaam! Voilà Régis. Le résultat définitif ne se verra que dans quelques jours, le temps que ma peau absorbe bien l'encre et commence à cicatriser. En attendant, je dois éviter de m'exposer au soleil, de gratter la croûte même si ça me démange et de frotter mon tatouage (surtout contre des tissus synthétiques). Et je dois bien sûr l'enduire religieusement de Bépanthol trois fois par jour.

8 commentaires:

Moi a dit…

Moi c'est le remplissage vers la pliure du coude qui a été douloureux. Au bout de 2 heures ça devient difficilement supportable lol. Et quand il a commencé à repasser avec une autre couleur pour faire des ombres, j'ai eu une envie de meurtre ^^
Aujourd'hui tu dois être en phase gonflée ?!
Après 6 jours, j'ai perdu la peau :-O mais les couleurs font moins tattoo malabar.

Et Régis ? il en pense quoi ??

ARMALITE a dit…

Ah ça, pour être gonflée.... On dirait qu'on m'a greffé une cuisse à la place de l'avant-bras. Heureusement ça fait moins mal qu'hier soir. J'ai mis du cellophane pour dormir et j'ai bien fait parce que ça a vachement dégorgé. Là je l'aère. Régis se trouve très beau, il adore notamment que le monsieur n'ait pas oublié ses cils, il trouve que ça le rend très expressif ^^

Miss Sunalee a dit…

Sacré Régis ! au moins, il sera toujours avec toi !
A quand les photos de groupe ?

ARMALITE a dit…

Oui, celui-là, ça va être dur de le perdre ^^

biankacha a dit…

Régis est magnifique sur ton avant-bras ! Le trait fin, les ombres... ça me fait penser à du dessin de BD, c'est vraiment chouette.

ARMALITE a dit…

Merci! Il est déjà nettement plus beau aujourd'hui qu'il ne l'était hier; j'ai hâte de voir le résultat final!

LF a dit…

Et la prochaine étape : un hippopotame... Proportionnel à Régis, of course...

ptitange08 a dit…

Régis !!! j'ADORE !!!