vendredi 26 août 2011

"Amy & Roger's epic detour"


Du rose, une profusion de symboles américains artistiquement agglomérés: il n'en fallait pas plus pour que je saisisse "Amy & Roger's Epic Detour" sur la table des nouveautés de Sterling Books. Je le retourne pour lire la quatrième de couverture et voir de quoi ça cause. Un road trip à travers les USA. J'embarque en me disant que même si c'est mal écrit et que l'histoire est inintéressante, ça me rappellera toujours des souvenirs.

Amy Curry a 17 ans et vit en Californie. Sa vie a basculé trois mois auparavant, lorsque son père est décédé dans un accident de la route. Depuis, sa mère et son frère jumeau sont partis s'installer sur la côte Est. L'adolescente doit les rejoindre avec leur voiture, et comme elle refuse de conduire, c'est le fils d'une amie de la famille qui lui servira de chauffeur. La mère d'Amy leur a préparé un itinéraire et réservé des hôtels sur la route, mais dès le départ, les jeunes gens décident de jeter ses instructions aux orties...

Quand j'ai découvert l'âge de l'héroïne, je me suis dit "Aïe aïe aïe, un roman YA*". J'ai craint une niaiserie consommée, et puis pas du tout. C'est vrai qu'au cours de leur périple transaméricain, les deux héros vont finir par tomber amoureux l'un de l'autre comme on s'en doutait dès le début. Ceci mis à part, Morgan Matson évite tous les écueils du genre. Ses personnages n'ont rien de stéréotypé; au fil des pages, ils révèlent leur caractère, leurs goûts, leur sensibilité et leurs blessures tandis que l'asphalte défile sous les roues de leur voiture.

J'ai aimé les flash-backs qui dévoilent la vie d'Amy avant l'accident et juste après celui-ci, aimé revoir par procuration certains lieux que j'ai visités, aimé l'émotion sincère et le sens de l'aventure qui imprègne chacune des rencontres faites par les deux héros, aimé la mise en page qui intègre des éléments de scrapbooking au texte du roman (playlists spécialisées par Etat traversé, photos, tickets de restaurants, de fast-foods ou de mini-marts...). Et j'ai plus que jamais envie de faire mon propre road-trip américain avec Chouchou.

*YA = Young Adults, c'est-à-dire qui vise la tranche des 15-20 ans

5 commentaires:

Sun Jae a dit…

Argh mais c'est une conspiration planétaire que de parler de road trip US! J'en rêve depuis... depuis... que je suis née! Sans déc' ça donne envie ce livre mais je ne sais pas si dans mon état c'est conseillé (http://sun-jae.blogspot.com/2010/03/est-ce-assez.html). Il a été traduit ou pas encore (ton lien marche pô au fait)? C'est pas que j'aime pas lire en anglais, mais, enfin, si, j'aime pas lire en anglais (je suis trop perfectioniste et je bute dès qu'un mot m'échappe même si je comprend le sens de la phrase).

ARMALITE a dit…

Hop, lien réparé!
ET, non, ce livre n'a pas encore été traduit en français. Quand il existe une VF, je le précise toujours dans mes articles, et je mets un lien vers la page Amazon correspondante.

Miss Sunalee a dit…

Moi aussi, ce livre me tente bien ! Quant au road trip aux USA, j'en rêve aussi mais je ne sais pas si j'arriverai jamais à convaincre mon homme de mettre les pieds aux Etats-Unis.

Lilie a dit…

A défaut de pouvoir me payer ce fameux road-trip dont nous sommes plusieurs à rêver, je vais lire ce livre pour rêver.

Merci pour la découverte!

Ness a dit…

Bon, tu multiplies les raisons de mesurer mon niveau d'anglais à la lecture :-)
(malgré le passage de l'accident de voiture mais l'important, c'est la suite!)