mardi 16 août 2011

Où le geocaching rattrape un peu un long week-end pourri


Ce week-end de trois jours avait plutôt mal commencé. Vendredi soir, la séance de thérapie conjugale a été plus que houleuse - assez horrible de mon point de vue, en fait. Du coup, la sortie geocaching prévue à Hasselt le samedi a sauté; comme il ne faisait pas beau, j'ai eu la flemme d'aller me balader seule et Chouchou et moi avons passé toute la journée à nous éviter dans nos 50 mètres carrés avec une communication verbale réduite au strict minimum. Cerise sur le gâteau: le soir, nous étions invités à manger chez sa mère. Non vraiment, un merveilleux début de week-end.

Dimanche, nous avons eu une longue explication qui a fait avancer le schmilblik mais rien arrangé à la météo, d'où nouvelle journée enfermés. Heureusement, lundi était férié et le soleil a daigné montrer le bout de ses rayons. Je suis allée faire un tour sur le site de geocaching, qui m'a révélé l'existence de deux caches très récemment créées à Bruxelles. Sitôt le repas de midi avalé, nous nous sommes donc précipités en voiture du côté de Tour & Taxis.

A une extrémité du quai de Willebroek, sur le pont qui enjambe le canal du même nom, une vieille locomotive est enfermée dans une sorte de cage en métal. Pourquoi? Mystère. Un Mugle assis sur un banc contemple l'eau d'un air mélancolique; du coup, pas facile de vérifier toutes les cachettes possibles - et elles sont nombreuses quand on cherche un container magnétique de taille 1 planqué quelque part sur une énorme structure métallique. Nous tournons et virons un long moment. Nous sommes sur le point de repartir quand, avec le recul, Chouchou finit par apercevoir une boîte de pellicule planquée sous un montant, à ras de terre.

Nous sommes les 3èmes à trouver cette cache précise, qui est apparue sur le site l'avant-veille seulement. Ca porte un nom en langage geocaching: "TTF", ou "Third To Find". Evidemment, c'est moins bien que d'être les premiers ou les deuxièmes, mais comme ça ne nous était encore jamais arrivé, nous sommes tout contents de cette petite mention honorifique. Je sais que certains geocacheurs se font envoyer des notifications chaque fois qu'une cache est créée près de chez eux, et qu'ils se précipitent alors pour être les premiers à la découvrir; peut-être en arriverons-nous là aussi après avoir épuisé la plupart des caches bruxelloises (m'enfin, comme il y en a plus de 170, nous avons encore un peu de marge devant nous).

Nous nous déplaçons ensuite à l'autre extrémité du quai où nous attend le Concrete Truck, une très étrange sculpture en dentelle gothique de métal rouillé représentant une bétonnière, comme son nom l'indique. C'est une oeuvre étonnante, que nous n'aurions probablement jamais admirée sans le geocaching car elle ne se trouve pas du tout dans un endroit où nous avons l'occasion de passer. J'en profite pour faire quelques photos qui nourriront ma mosaïque pour la semaine orange du challenge en cours. La cache créée trois jours auparavant est facile à trouver, et nous sommes les 7èmes à nous loguer.

Voyant sur l'application geocaching du smartphone de Chouchou que nous ne sommes pas loin de la Bruxelles#1, nous décidons de tenter notre chance même si nous ne l'avons pas préparée. Nous cherchons un long moment dans le Botanique, où les promeneurs sont peu nombreux malgré une météo clémente, mais en vain. Beaucoup de jolies fleurs rouges ou violettes; que ne suis-je passée là quinze jours plus tôt! Mais cette statue vert-de-gris trouvera peut-être sa place dans la mosaïque de ma semaine verte :)

Dernière cache de notre modeste liste pour cet après-midi: La Maturité, dont j'ai obtenu les coordonnées exactes en effectuant quelques recherches Google pour résoudre la petite énigme posée par son créateur. Elle se situe non loin de la gare centrale, dans une cachette du même type que celle de la Niagara Falls in Brussels que nous avions faite en novembre dernier; du coup, nous la trouvons immédiatement. Et pour nous récompenser de nos bons résultats, nous partons goûter en feuilletant des magazines chez Filigranes. Ouf, le week-end se termine mieux qu'il n'a commencé!

3 commentaires:

Emilie a dit…

Dommage que votre week-end ai si mal commencé, heureusement ça a l'air d'aller mieux!

Miss Sunalee a dit…

Oh, tu aurais pu nous rejoindre samedi en ville ! on a quasi réussi à éviter la pluie...

Sinon le Concrete Truck est de l'artiste flamand Wim Delvoye, connu notamment pour son "Cloaca".

Anonyme a dit…

Je suis contente pour toi de lire que les choses se sont arrangées au bout de quelques lignes.

Mélusine