jeudi 11 août 2011

Une matinée dans la vie de Scarlett


Je me réveille très tôt, si possible avant que sonne le réveil de mon humain pour qu'il soit tiré de son sommeil par mes doux miaulements plutôt que par une vilaine sonnerie stridente. Comme je connais sa tendance à se rendormir, puis à se lever en sursaut 5 minutes avant l'heure où il doit pointer à son travail que 30 kilomètres séparent de Scarlettland, je continue gentiment à miauler jusqu'à ce qu'il s'arrache à son lit. En général, il croit que je réclame à manger, et son premier geste consiste à remplir ma gamelle. Pour ménager ma modestie naturelle, je consens donc à avaler quelques boulettes au thon - notant toutefois, avec une pointe de rancoeur, qu'elles sont loin d'être aussi bien présentées que les bento que lui confectionne mon humaine.

Après son départ, je me lance dans un impressionnant concerto félin, faisant varier ma voix du grave à l'aigu avec une maîtrise que m'envierait Céline Dion. En effet, mon humaine a profité du départ de mon humain pour s'étaler en étoile de mer dans le lit, et elle ne manifeste aucune intention de se verticaliser. Je sais qu'en émergeant sur le coup de 9h30, elle râlera qu'il est tard et qu'elle ne va pas avoir le temps de traduire autant de pages qu'elle le voudrait avant le retour de mon humain. Alors, comme je suis exceptionnellement serviable, je miaule jusqu'à ce qu'elle finisse par se lever à son tour - en pestant que je deviens vraiment pénible avec l'âge. Ce manque de respect pour la vénérable vieillarde que je suis m'attriste beaucoup, mais qu'y puis-je? Ce n'est qu'une humaine; sa compréhension des choses est forcément limitée.

Parfois mon humaine, cet être retors, glisse des bouchons en mousse verte dans ses oreilles pour pouvoir m'ignorer. Je dois alors employer les grands moyens. Afin de produire un son d'une fréquence qui lui parviendra malgré ses "boules Quiès", je n'hésite pas à sacrifier le contenu de ma gamelle en vomissant dedans. Si elle ne réagit pas assez vite, je réitère dans les chaussures que mon humain et elle laissent sous le radiateur près de la porte d'entrée. Ca leur apprendra à mobiliser un des meilleurs endroits pour faire la sieste à Scarlettland! Puis, dès qu'elle s'est installée devant son ordinateur, je file me recoucher entre les oreillers qu'elle a laissés en vrac (l'ingrate), et je termine ma nuit avec le sentiment du devoir félin accompli pendant qu'elle se met au travail. Je vous jure, quelle vie de chien chat!

9 commentaires:

Anonyme a dit…

Aïe, ça ne s'est pas amélioré ? :/

Mélusine

ARMALITE a dit…

Non...

Ladypops a dit…

Un comportementaliste ne pourrait pas vous aider ?

L@ure a dit…

Je ne sais pas quoi te conseiller... effectivement peut-être un comportementaliste ? ou un autre véto ? ou un rite vaudou ?
Courage...

Les tests de Gridou a dit…

Chère Consoeur,
Tu connais mon humaine, elle est déjà venue te donner ta tambouille quelques fois... Je n'ai que 5 ans mais je sens poindre également ces douces vocalises provenant du fond de ma gueule, je sens qu'à mon grand âge, je très facilement suivre ton exemple. Je comprends maintenant pourquoi elle me regarde parfois d'un oeil inquiet quand je me mets à chanter et me glisse à l'oreille "ne sois pas comme Scarlett, s'il te plait".
Miaouement tienne,
Yin

sylvie-québec a dit…

Ta Scarlett et mon Bébé (16 ans)iraient tellement bien ensemble...mêmes comportements, mêmes vocalises....

ARMALITE a dit…

Scarlett aura 16 ans lundi... Ca doit être l'âge!

funambuline a dit…

Cette photo est effrayante, on dirait un chat cyclope !

Marine a dit…

Ah tiens on dirait que tu parles de Deven ! :)