mercredi 23 novembre 2011

10 raisons pour lesquelles ça craint d'être grande


(Ou: le droit de réponse de Stella Polaris à mon billet de ce matin)

1. L’avion en classe éco, bien sûr, et le car. Une heure ça va, au-delà c’est l’enfer sur Terre, et la constatation sans cesse renouvelée que non, aucune position n’est confortable dans cette configuration. Tu as le choix entre essayer de replier tes jambes dans la posture du bretzel compressé, ou les faire dépasser dans l’allée en acceptant de te faire trébucher dessus toutes les deux minutes.

2. Les gens qui te demandent systématiquement de leur attraper des trucs dans les magasins. Systématiquement. Quel que soit le type de magasin. A force, ça donne envie de leur demander de t’attraper les produits du bas.

3. Quand tu revois des gens que tu n’as pas vus depuis longtemps, tu as toujours droit à des réflexions du type : « Mais t’as encore grandi, ma parole ! ». Oui, même à 27 ans révolus, et alors que tu as fini ta croissance vers 12 ans. Et si ce n’était que lors de retrouvailles… mais non, au quotidien tu dois aussi encaisser du « Alors, pas trop froid là-haut ? » et autres blagues du même tonneau.

4. Avoir fini ta croissance vers 12 ans, justement, et avoir eu droit aux premières boums avec des garçons qui t’arrivaient tous au niveau des seins. Ou montaient sur un tabouret pour danser avec toi. Traumatisme indépassable.

5. Les sorties en groupe où tout le monde est petit que toi, et où tu passes la soirée voûtée pour suivre la conversation (surtout s’il y a de la musique forte en fond sonore). Tu as l’impression d’être une freak : grande et bossue. Et là, paf, une vanne : « Alors pas trop seule, là-haut ? »…

6. Quand tu vas faire du shopping, et que tous les vêtements ont l’ourlet, l’entrejambe ou la taille placée trop haut (effet mal coupé garanti). Un vêtement trop long, c’est facile de la raccourcir. Par contre, rallonger un vêtement trop court… Pour les T-shirts, tu es obligée de prendre du L si tu veux qu’ils soient assez longs, même si en réalité tu ferais plutôt du S.

7. Les talons : voir point 5. Pendant des années, tu n’oses pas en porter, alors que c’est un droit fondamental de la femme. Quand enfin tu le fais, on te le reproche presque : « Et en plus tu mets des talons ! T’es déjà plus grande que ton mec ! ». Il faut presque t’excuser, en arguant que seul Sarkozy impose les ballerines à sa moitié.

8. Rien n’est fait pour toi, de la hauteur de ton bureau à celle de l’évier de la cuisine. Tu es abonnée aux maux de dos, même si tu mets deux dicos sous ton écran d’ordinateur pour le surélever.

9. Tu peux faire une croix à jamais sur les danses à deux. Les garçons ont certes un peu grandi depuis leurs 12 ans, mais rarement assez pour te faire tourbillonner sous leur bras avec aisance (ne parlons même pas de figures plus compliquées).

10. Dès qu’il y a un « attention la tête », c’est pour toi : BAM. Mais évidemment c’est ta faute, puisqu’en plus tu portes des talons.

Illustration tirée du shojo manga "Lovely Complex"

15 commentaires:

Akroma a dit…

Evidemment, ça me parle ! Et me rappelle des souvenirs ... le coup des gars tous plus petits que toi, ça marque. L'évier, j'en parle même pas. De toute façon, quand j'achèterai une maison tout sera adapté à nos grandes tailles (tant pis pour les autres, je rajouterai des tabourets ^^)
J'avais pas pensé à demander aux gens de m'attraper les trucs en bas, c'est une très bonne idée :D
Merci en tout cas pour les deux articles, très agréables à lire :)

Nuryko a dit…

Ah ! Les pantalons trop courts ! Jusqu'à mes 16 ou 17 ans je portais des jeans pour mecs pour qu'ils soient assez longs. J'ai d'ailleurs développé une sorte de toc : je ne peux porter que des pantalons qui trainent par terre et me couvrent presque entièrement le pied.
Et je rajouterai un 11e point : les grands pieds c'est galère aussi et puis c'est moche ^^

FraiseDesBois a dit…

Toujours pensé au point 6 comme étant la pire pour les grandes

les autres points on peut facilement inverser, bref la norme c'est tout pourri, mais y être légèrement parfois ça ferai du bien

Justine a dit…

Bien vu !

Je me reconnais bien dans ce que tu dis, mais néanmoins, ça fait un moment que je ne me suis pas pris une réflexion du genre "tour de contrôle, tour de contrôle, vous me recevez ?!", et gare à celui qui s'aviserait de le faire ... ;)

Comme je le disais ce matin dans l'autre post, les désavantages, c'est bien, mais à quand les points forts ?

Bonne journée !

Londoncam a dit…

Bien vu Stella !

Je ne suis pas aussi grande, mais le point numéro 1, je connais déjà, avec mon preque metre 70... Alors je compatis !

Miss Sunalee a dit…

Moi qui suis juste au dessus de la moyenne, je me reconnais plus ici. J'ai heureusement la chance d'avoir un compagnon qui aime les grandes à hauts talons même si je le dépasse de 10cm ! Heureusement parce que je déteste les ballerines.
Quant à la longueur des vêtements, c'est souvent au niveau des manches que ça coince chez moi.

Miss Sunalee a dit…

oh oui, je voulais rajouter que quand j'ai eu l'occasion de choisir salle de bain et cuisine, je les ai adaptées à ma taille !

funambuline a dit…

Bon, ok, d'accord, vous m'avez réconcilié avec le fait d'être très moyennement moyenne, sans aucune originalité.

Camille a dit…

La solution: viens en Allemagne, c'est le paradis des grandes. J'ai découvert en venant ici qu'en fait j'étais petite (en France, je suis dans la moyenne). En concert, je ne vois absolument rien, trop petite. En soirée, tout se joue à plus de 15 cm au dessus de ma tête... Tout est plus grand, genre dans le train, j'hallucine toujours de la méga place qu'il y a pour les jambes (dont je n'ai personnellement pas franchement besoin).
Et les mecs sont grands aussi. Donc à toi les talons!
Le seul problème: il fait froid.

Ness a dit…

Je suis dans la moyenne légèrement haute (1,69 m) mais j'ai connu, avec des amies petites et menues, le point 5. Mon appellation personnelle de la sensation freak, c'est "l'impression d'être la femme de shrek". Surtout sur les photos ou j'ai juste l'impression de pas être à la même échelle que mes amies (en hauteur ET en largeur, bonheur).

Stella a dit…

Akroma, ça me fait penser à la fois où mes parents ont fait refaire leur cuisine, ou le dilemme pour trouver un compromis sur la hauteur de l'évier (mon père fait 1m90, ma mère 1m60)...

Nuryko, j'ai la chance d'avoir de petits pieds pour ma taille par contre ! ;-)

Nuryko a dit…

@Stella : ceci dit c'est pas qu'un truc de grande d'avoir des grands pieds. Ma mère fait du 43 alors qu'elle culmine à quelque chose comme 1m65.

Stella a dit…

Camille, je crois que c'est la seule solution ! Et Armalite doit émigrer au Japon ^^

Ness : MAIS TELLEMENT l'effet "femme de Shrek" sur les photos !

Londoncam a dit…

Haaaan l'effet femme de Shrek ! Avec mes copines plus petites et plus minces que moi... Ca me parle... Je me trouve parfois monstrueuse sur certaines photos.

Myriam, qui n'est plus une elfe fée a dit…

Haha ! Merci pour cet article :)

Je rajouterai, en rejoignant le 4 et 7 que dans l'intimité ça a été un gros complexe pour moi. Quand on est dans la "moyenne" niveau grosseur mais grande, on atteint facilement un certain poids. C'pas tous les hommes qui peuvent porter une femme qui fait 65>75 kg. Quand on est grande, avec ce poids là on est pas particulièrement grosse mais on doit renoncer à certaines positions ou certaines scènes romantiques où l'homme porte la femme.

Je rejoins Nuryko sur la taille des pieds qui est en général proportionnelle à la hauteur. On trouve de plus en plus facilement du 40 ou du 41 mais ça reste laborieux. Il faut se précipiter dés le début des collections pour trouver son numéro (ils ne reçoivent en général qu'une paire en 41) ce qui donne des scènes improbables comme acheter des sandales en avril ou des bottes au mois d'aout.

Quand on achète une robe de mariée les retouches sont gratuites, sauf s'il faut rajouter du tissus. Comptez 100 euros chez Complicité!

Pour les jambes qu'on sait pas plier en quatre aussi. Parfois les vieilles (oui c'est toujours des vieilles) me fusillent du regard l'air de dire "ça va tu prends tes aises?". Je leur répond d'un ton mielleux que je ne sais pas plier plus mes jambes et leur montrer que je suis correctement assise , après en général elles ne savent pas où se mettre.

Je reprend l'exemple donné sur Facebook : Les robes courtes qui sur nous ont juste la longueur d'un t-shirt long.

Bon en fait ça n'en finit pas ...

Mais malgré tout ça, j'aime bien être grande... Surtout depuis que mon chéri actuel m'a dit " Ah ! C'est bien ! J'ai enfin une copine que je peux embrasser sans me tordre le cou!"