mercredi 2 novembre 2011

Good enough


Ce que je ne suis pas et ne serai jamais: Une fille à ventre plat et longues jambes, sur le passage de laquelle les hommes se retournent avec les yeux un rien exorbités.
Ce que je suis: Une fille avec de beaux cheveux et le sourire facile, sur le passage de laquelle les hommes ne se retournent que quand elle a coincé l'arrière de sa jupe dans son collant en sortant des toilettes.
Et on va dire que tant que je suis en bonne santé, ça suffira.

Ce que je ne suis pas et ne serai jamais: Une blogueuse influente courtisée par les marques et les régies publicitaires, qui peut abandonner son job pour vivre de billets sponsorisés.
Ce que je suis: Quelqu'un à qui son blog a "seulement" apporté son amoureux, une tripotée de nouvelles copines et un endroit où exprimer ses plus grandes joies comme ses plus gros chagrins.
Et c'est déjà bien plus que je n'en espérais quand j'ai commencé à écrire sur le net.

Ce que je ne suis pas et ne serai jamais: Une version moderne et féminine de Herman Hesse, ou même la meilleure traductrice du monde.
Ce que je suis: Une traductrice honnête, qui bosse vite et plutôt pas mal.
Et oui, bien sûr que j'en éprouve quelque regret, mais j'ai fait ma paix avec ça depuis longtemps.

Ce que je ne suis pas et ne serai jamais: Une rentière avec un placard plein de Louboutin, qui passe sa vie entre deux avions et deux hôtels quatre étoiles.
Ce que je suis: Quelqu'un qui gagne assez bien sa vie pour entretenir une collection tentaculaire de chaussures à semelle bêtement noire et s'offrir deux voyages à l'étranger par an, même pliée en douze dans un siège de classe éco.
Et par les temps qui courent, j'aurais mauvaise grâce à ne pas m'en satisfaire!

Ce que je ne suis pas et ne serai jamais: Une fille qui épate tout le monde avec sa culture générale et sa maîtrise parfaite de l'actualité.
Ce que je suis: Une fille qui possède une culture littéraire décente, qui se tient vaguement au courant de ce qui se passe dans le reste du monde grâce à internet, et qui hoche la tête en faisant "Mmmmh" ou "Carrément!" quand on lui parle d'un truc qu'elle ne connaît pas.
Et c'est bien assez. Personne ne peut tout savoir sur tout (à part peut-être Chouchou).

Ce que je ne suis pas et ne serai jamais: Une fille capable de résoudre seule ses problèmes informatiques.
Ce que je suis: Quelqu'un qui ne savait toujours pas programmer son magnétoscope quand on est passé aux DVD, et dont le seul recours en cas de plantage de son ordinateur consiste à crier très fort: "Chouchouuuuuu?".
Et ça m'embête pas mal, mais j'ai fini par accepter le fait que la technologie et moi, ça fait deux.

Ce que je ne suis pas et ne serai jamais: Une prétendante sérieuse au titre de Masterchef 2012.
Ce que je suis: La reine des improvisations à partir de fonds de placard.
Et ça suffit à nous nourrir tout le long de l'année, Chouchou et moi. Sans compter que quand on mange au resto, on est vraiment contents, du coup.

Ce que je ne suis pas et ne serai jamais: Une fée du logis, virtuose du repassage, maîtresse ès serpillère et médaille d'or olympique de la vitre transparente de propreté.
Ce que je suis: Quelqu'un qui s'attaque à son ménage une fois par semaine avec le même entrain qu'elle mettrait à monter sur l'échafaud.
Mais bon, Martha Stewart a fini en prison et Bree van de Kamp n'existe que dans le monde magique de la télévision.

Ce que je ne suis pas et ne serai jamais: Une fille de famille nombreuse, dont les Noël ressemblent à une scène extraite de "The family Stone".
Ce que je suis: Une fille pourvue d'une soeur unique mais géniale et de deux chouettes parents.
Et je n'espère qu'une chose: que ça dure le plus longtemps possible.

Ce que je ne suis pas et ne serai jamais: Une mère.
Ce que je suis: Une fille qui a choisi de garder son temps, son énergie et ses sous pour profiter de la vie avec son amoureux (ou même seule, si elle se retrouve célibataire un jour).
Et bien que ça reste un choix socialement incorrect, je l'assume pleinement parce qu'il me rend heureuse.

Ce que je ne suis pas et ne serai jamais: Le genre de fille qui a une relation fusionnelle avec sa meilleure amie.
Ce que je suis: Quelqu'un qui a pas mal de copines qu'elle voit avec plaisir, mais qui évite de tisser des relations très proches avec des gens autres que son amoureux ou les membres de sa famille.
Et c'est comme ça, un point c'est tout. Sur le plan affectif, je préfère être dépendante du moins de gens possible.

Ce que je ne suis pas et ne serai jamais: Une personne sereine.
Ce que je suis: Quelqu'un qui lutte très fort pour maîtriser ses angoisses et ne pas les laisser diriger sa vie.
Et le chemin est long et ardu, mais ça s'améliore vraiment.

Ce que je ne suis pas et ne serai jamais: Une fille parfaite.
Ce que je suis: Une personne décente, qui travaille à corriger ses défauts et s'efforce de traiter les autres comme elle voudrait être traitée par eux.
Et c'est déjà bien suffisant pour que je puisse me regarder sans honte dans une glace.

25 commentaires:

Londoncam a dit…

Un joli billet sur l'acceptation de soi. Je me reconnais parfois dans ta description, ce n'est pas pour rien que je te lis, et que j'ai toujours autant de plaisir à le faire.

Isa R a dit…

Ce que tu es : une fille géniale, qui écrit très, très bien, et dont j'adore l'humour. Je suis très fière de compter parmi tes amies/collègues/lectrices :)

Clochette a dit…

Un bien joli billet en effet. J'aime beaucoup ta façon d'écrire.

L@ure a dit…

Je me reconnais sur pas mal de points... c'est drôle ^_^

Une question me tarabusque cepandant : Martha Stewart a fini en prison ??? Mais qu'a t'elle fait pour cela ?

ARMALITE a dit…

C'était une histoire financière, je ne me rappelle plus exactement... Elle est sortie assez vite, mais bon, ça la fout mal ^^

kim a dit…

Jolie façon de faire un portrait modeste et objectif.

iloyamé a dit…

Très joli billet et moi aussi je lutte contre mes angoisses, les ce que les autres voudraient que je sois et ce que je veux être.....
Martha Stewart est allée en prison me semble-t-il pour fraude sur transactions financière.

funambuline a dit…

Très très chouette billet.

Egogramme a dit…

Je ne savais pas que tu admirais Hermann Hesse. (Ca me rappelle que je n'ai toujours pas lu "Le Jeu des perles de verres".)
Quels sont tes livres favoris chez cet auteur ?

Camille a dit…

Joli billet, j'aime bien cette façon de faire le point sur soi!

nana a dit…

un joli billet pour un joli portrait!

Emilie Sunny a dit…

Je trouve ton billet très chouette, comme d'autres je me retrouve dans certains points.
J'avoue que ça me fait rêver de voir que tu as rencontré ton amoureux via ton blog (*dream*), et le côté "je suis le moins dépendante possible des gens", vu ce que je vis c'est une bonne vision des choses!
Vraiment très bien tout ça!

maerie a dit…

Une nouvelle fois un billet bien sympathique à lire! Sans te connaitre en "vrai" j’apprécie celle que tu es!

iibelle a dit…

très joli billet

Ambrea a dit…

La phrase "Sur le plan affectif, je préfère être dépendante du moins de gens possible." me plaît beaucoup, c'est triste à dire mais il est préférable qu'il en soit ainsi...

Helolie a dit…

Je trouve ce billet très caractéristique du blog : franc, sans fioriture, plein d'humanité.

J'adore que tu partages avec nous le travail que tu fais pour corriger tes défauts. ça pousse les lecteurs à s'interroger et à tenter de s'améliorer aussi !

On va y arriver...

ARMALITE a dit…

Egogramme: le livre de Herman Hesse qui m'a le plus marquée, sans aucun doute, c'est "Le loup de steppes", lu à l'âge de 18 ans. Une vraie révélation. J'ai aussi beaucoup aimé "Demian", "Siddharta" et "Narcisse et Goldmund", trois autres de ses oeuvres qui explorent merveilleusement la dualité de la nature humaine.

Toutes: merci pour vos réactions, je suis toujours un peu gênée de faire des billets dans lesquels j'ai autant l'impression de me regarder le nombril...

Colinette a dit…

Bel article !

mmarie a dit…

Nombril ou pas, tu fais preuve de tant de lucidité bienveillante envers toi-même que c'est une leçon ? un exemple ? je ne trouve pas le bon mot. Une inspiration, peut-être. Et en tout cas un plaisir.
Merci.

Pauline a dit…

J'aime beaucoup l'idée du resto qu'on apprécie encore mieux puisque la cuisine bah... voilà quoi :-)

C'est vrai ça : les cordons bleus, ils doivent être super exigeants quand ils vont au restaurant non? Ou alors ils ressortent dépités en se disant qu'ils auraient mieux mangé chez eux et que décidément, cette table 4 étoiles n'en vaut à peine 2. ;-)

Et je me retrouve beaucoup dans ta façon d'appréhender les liens sociaux avec ton entourage familial et amis. Comme toi, je n'aime pas trop dépendre des autres, je réduis donc au maximum mes contacts.

Bisou!

nekkonezumi.com a dit…

Il est beau ce papier, vraiment.Et puis ton nombril est très bien, hein :-)

ARMALITE a dit…

Nekko: pfff, il était mieux avant qu'un chirurgien me le bousille pour passer une micro-caméra dedans et regarder à l'intérieur de mon bide :-)

carolyne a dit…

bel article que je découvre et dans lequel je me retrouve en partie comme beaucoup sans doute ! et moi, je dirai ... ce que tu es : une fille bien sans aucun doute !

The Geek Whisperer a dit…

J'aime ! Une belle leçon d'estime de soi.

Petiteflo a dit…

Moi j'Aime les personnes décentes ;-)))